Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Ecosse
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Manille
Manille - suite
Lac Taal
Bacolor
Dalton Pass
Banaue
Bontoc et Sagada
Bessang Pass
Vigan
Batac, Paoay et Laoag
Bohol
Panglao
Pamilacan
Cebu City
Avis Circuit Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Paris
Versailles
Fontainebleau
Plan du site
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Vigan
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Avant la colonisation espagnole, elle était une colonie de commerçants chinois de la province du Fujian. En 1572, Juan de Salcedo a transformé son plan urbain en s’inspirant de celui d’Intramuros à Manille. La ville a été nommée Ciudad Ferdinanda de Vigan en honneur du premier enfant du roi Philippe II d’Espagne.

 
 
 

Vigan est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis  1999 en tant que meilleur exemple (en termes de conservation) de ville coloniale espagnole fondée au XVI° siècle en Asie, avec une architecture qui mélange des éléments culturels des Philippines, de Chine, d’Europe et du Mexique. Elle est située dans le delta du fleuve Abra, dans la province d’Ilocos Sur dont elle est la capitale,  au nord-ouest de l’île de Luzon.  Vigan a également été nommée l’une des Sept Nouvelles Merveilles du Monde en mai 2015.

 

C’est une ville en damier avec deux places adjacentes, Plaza Salcedo, en forme de L, et Plaza de Burgos, plus courte, qui tient son nom d’un prêtre martyr Ilocano.

 

Le quartier Mestizo est le centre historique de la ville avec 233 bâtiments dans un quadrillage de 25 rues. De riches familles métisses d’origine chinoises et Ilocano y vivaient dans des maisons à deux étages en briques et en bois avec un toit très pentu, les murs percés de panneaux vitrés décorés de coquillages Kapis, encadrés de bois coulissants pour la ventilation.

 

Le jour de notre visite, de nombreux touristes se promènent le long de la Calle Crisologo en cet après-midi, la plupart à pied, d’autres en calèche. Nous nous mêlons à eux et découvrons les belles façades en attendant que notre restaurant puisse enfin nous recevoir pour nous servir un déjeuner tardif.

 

 
 
 
 
Diaporama photos
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La cathédrale St Paul Metropolitan a été construite par les Augustins vers 1790 dans le style baroque du tremblement de terre, à la place de la chapelle en bois et chaume de 1574. Le clocher octogonal de style Feng-shui est situé au sud de la cathédrale. Dans la cathédrale se trouve la pierre tombale de Leona Florentino, grand poète Ilocano.

Notre visite tombe le dimanche des Rameaux, impossible de pénétrer dans la cathédrale en milieu d’après-midi pour la visiter car un office religieux est en cours. Nous y retournons en soirée pour assister, depuis la plaza Salcedo, au départ de la procession religieuse, avant de pouvoir enfin y pénétrer.  

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le musée national des Philippines – Vigan que nous visitons est l’ancienne demeure du père Jose Burgos et l’ancienne prison de la région, c’est là aussi qu’est né le premier président Ilocano du pays, Elpidio Quirino (16/11/1890 – 29/02/1956). On y trouve des objets llocano, des armes, des ustensiles de cuisine, de la vannerie, des costumes et des bijoux.

 
 
 
 
 
 
 
 
 

Sur la plaza Salcedo, on peut voir un monument du XVII° siècle qui dédié à Juan de Salcedo. C’est aussi sur cette place qu’a été pendu, en 1763, le chef de la résistance, Gabriela Silang.

 

Lorsque nous la traversons, en milieu d’après-midi, des employés municipaux sont au milieu de la fontaine pour procéder à son nettoyage, l’un d’entre eux est même équipé d’un masque et d’un tuba ! Le soir vers 20h30, nous sommes de retour pour assister au joli spectacle sur la fontaine (durée : 30 mn).

 

Voir ci-dessous ma vidéo « The dancing fountain of Vigan » avec des extraits de ce son et lumière.

 
 
 
 
 
 
 
 
Diaporama photos : la procession du dimanche des Rameaux et le spectacle son et lumière sur la fontaine
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Vidéo : extraits du spectacle
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En fin d’après-midi, nous sommes allés jusqu’à Bantay pour visiter l’église paroissiale St Augustin, aussi connue sous le nom de Sanctuaire de Notre Dame de la Charité (Sanctuario Nuestra Señora de Caridad), qui date de 1590. Le clocher, appelé la tour Bantay, est situé sur une colline et servait de tour de guet contre les pirates durant l’époque coloniale. L’église a été gravement endommagée durant la seconde guerre mondiale et a été reconstruite à partir de 1950. Sa façade restaurée est de style néo-gothique, rappelant l’architecture espagnole, elle est construire avec des briques et de la boue. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mon carnet de route :