Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Bali
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Ecosse
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mexico
Xochimilco
Teotihuacan
Teotihuacan - suite
Puebla
Sierra Madre Orientale
Monte Alban
Oxaca
Sur la route
Le canyon du Sumidero
San Cristobal de las Casa
San Juan Chamula
Parc de la Venta
Palenque
Campeche
Uxmal
Merida
Chichen Itza
Cancun
Photos d'avion
Nourritures spirituelles
Avis
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Région Centre
Paris
Versailles
Fontainebleau
Plan du site
 
 
 

San Juan Chamula

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A peine descendons-nous du car que quelques indiennes, semblables à celles croisées la veille à San Cristobal (distant de 17 km seulement), se précipitent vers nous pour essayer de nous vendre leurs productions artisanales, toujours des ceintures, pochettes pour portables, ... Chacune essaie de donner à chaque touriste un bracelet en tissus, petit cadeau de bienvenue qui appelle ensuite, en réciprocité, à quelques menus achats. Ma petite vendeuse s'appelle Elena, elle me noue un bracelet rose autour du poignet droit. Je lui achète deux étuis à lunettes, je n'en ai nul besoin, mais il faut jouer le jeu !

 

 

 

As we got down the coach, a group of Indian women similar to the one met on the previous day in San Cristobal (only 17 km distant), rushed towards us trying to sell their handicrafts, belts, pouches for phones. .. Each tried to give every tourist a tissues bracelet , a small welcome gift which then calls in reciprocity a few small purchases. My saleswoman was called Elena, she tied a pink bracelet around my right wrist. I bought her two glasses cases, I did not need them, but I had to play the game!

 

 

 

 

 

 

 

Elena (à droite)

 

 

 

 

 

 

Edoardo nous a expliqué que prendre des photos à San Juan pouvait parfois se révéler impossible et s'il nous demande de ranger les appareils, il nous faudra obtempérer.

 

 

Edoardo told us that taking photos in San Juan could sometimes be impossible.

 

 

Nous faisons tout d'abord halte au cimetière qui est à deux pas du parking.

 

 

We first stopped at the cemetery, which was close to the parking lot.

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 

Ce jour-là il n'y a pas une grosse affluence touristique dans le village et nous allons pouvoir faire nos photos d'extérieur en veillant à ne pas prendre en photos les tzotzils qui s'y refusent. Ils croient que le fait d'être pris en photo va leur voler leur âme. J'imagine à quel point cette perspective doit les faire flipper !

 

 

There were not many tourists in the village and we were allowed to take pictures outdoor, being careful not to take pictures of Tzotziles who refused. They believe that being caught on camera will steal their soul. I can imagine how this perspective can be frightening!

 

Nouvelle halte arrivés sur le zocalo, Eduardo nous présente une petite grand-mère de 80 printemps qui vend ses produits. Je me laisse tenter par une nappe très colorée que je pense plutôt utiliser comme jeté de lit, et par une petite poule sur laquelle je flashe.

 

 

We stopped in the zocalo, Eduardo introduced  us with a very old lady of 80 selling crafts. I bought her a colorful tablecloth and a small hen.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous voilà devant l'église San Juan Bautista. Il est bien sûr défendu d'y prendre des photos à l'intérieur. Justement comme nous y arrivons une touriste italienne vient de se faire prendre en flagrant délit. Elle risque de se voir confisquer sa carte mémoire, voire son appareil photo, éventuellement même d'être molestée ou de se retrouver en prison !

 

 

We stopped in front of the church of San Juan Bautista. It is of course forbidden to take pictures inside. Just as we got there an Italian tourist had just get caught in the act. They could have confiscated her memory card or even her camera, she could have possibly even being molested or go to jail!

 

L'accès à l'église est réglementé et entrée est payante pour les touristes (10 pesos) et nous attendons qu'Eduardo ait réglé pour le groupe avant d'y pénétrer.

 

 

Access to the church is regulated and entrance fee for tourists is 10 pesos.

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 

L'église San Juan Bautista a fait couler beaucoup d'encre sur le net (si l'on peut dire). Les dévotions des indiens tzotzils empruntent plus au culte païen de leurs ancêtres qu'au culte catholique qui leur a été imposé de force par les conquistadores espagnols.

 

 

The church of San Juan Bautista has been much written on the net. Devotions of Indian Tzotziles borrow more to the pagan worship of their ancestors that Catholic worship which was imposed by force by the Spanish conquistadors.

 

D'extérieur c'est une jolie petite église d'apparence normale, mais à l'intérieur, cela change tout à fait de ce qu'on a l'habitude de voir. Ici point de bancs, les fidèles se tiennent debout, assis, voir couchés par terre. L'air est voilé par la fumée des bougies et est parfumé par une forte odeur d'encens et de fumée de bougies mélangées. Le sol est recouvert d'herbe fraîche coupée et un homme armé d'un balais s'occupe de balayer l'herbe sèche pour la mettre dans des sacs. Edoardo nous explique que pour les indiens, l'herbe en séchant se charge de tout ce qui est négatif et qu'elle doit donc être jetée et renouvelée.

 

 

From the outside, it is a pretty little church apparently normal, but inside, it changes completely from what we usually see. Here there are no pews, believers are standing, sitting, even lying on the ground . The air is hazy with the smoke of candles and scented with the smell of incense and candle smoke mixed. The floor is covered with fresh grass cut and a man armed with a broom sweeps dry grass and put it in bags. Edoardo explained that for Indian, the grass while drying takes all that is negative and therefore must be discarded and renewed.

 

 

 

 
 

Tout au long des murs, des saints sont à l'abri sous vitres dans de beaux cadres en bois qu'un autre homme époussette avec soin. Il y a plein de fidèles dans l'église, par petits groupes, installés par terre. Ils sont tous devant des bougies allumées, la plupart à même le sol devant eux, et ils prient, psalmodient. Certains tiennent dans leurs mains un sac plastique dans lequel se trouve un poulet vivant qu'ils étouffent au fur et à mesure de la cérémonie et à qui ils tordront le cou finalement. Certains se font assister par un guérisseur/chaman, qui moyennant des offrandes, va les aider à rééquilibrer ensemble leur corps et leur esprit.

 

 

Throughout the walls, saints are protected under glass in beautiful wooden frames another man dusted carefully. There were plenty of believers in the church, in small groups, on the floor. They were all in front of lit candles, most on the ground before them, and they prayed, chanted. Some hold in their hands a plastic bag in which was a live chicken they choked during the ceremony and they will kill eventually, wringing its neck. Some were assisted by a healer / shaman, who through offerings, would help to rebalance their whole body and mind.

 

 


On se demande comment il n'y a pas d'incendie avec ces herbes sèches et toutes ces bougies qui brulent par terre tout à côté ! D'autres hommes sont affairés à enlever les bougies qui finissent de bruler, ils les éteignent et grattent la cire fondue, armés d'une raclette pour leur faciliter la tâche.

 

 

One wonders how there is no fire with the dry grass and all these candles that burn completely to the ground side! Other men were busy removing the old candles, they put them out and scraped the melted wax, armed with a squeegee to facilitate their task.

 

L'église est l'unique centre de cérémonie des autochtones de la région des Altos de Chiapas, soit environ 70.000 personnes.

 

 

The church is the only ceremonial center of natives from the region of Altos Chiapas, about 70,000 people.

 

 

 



Nous quittons ensuite San Juan pour rejoindre Zinacantan où nous attends un déjeuner chez l'habitant.

 

 

We then left San Juan to join Zinacantan where a lunch with the locals was expecting us.

 
 
 
 
 
Diaporama photosde San Juan et Zinacantan

 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

http://vimeo.com/62803418