Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Fayet
Servoz
Gorges de la Diosaz
Tramway Mont Blanc
Samoëns
Sixt Fer A Cheval et le c
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Paris
Versailles
Fontainebleau
Chez Fenotte, le blog
Plan du site
 
 
 
 
 
 
 
 

Samoëns

 

 

 

(703m d’altitude)

 

 

 

 

 

 

 

 

La dénomination du village remonte au Moyen Age et signifie « sept monts » en référence aux sept montagnes qui l’entourent. Il est situé dans une large vallée glaciaire des Préalpes en Haute Savoie, au bord de la rivière le Giffre. Au cœur du village, le gros tilleul, planté en 1438, a aujourd’hui un tronc d’un diamètre de 9.5 m. L’ancienne halle, la Grenette, date du XVI° siècle. Le village était mondialement réputé pour ses tailleurs de pierre, regroupés au sein de la confrérie des Frahans ; ils ont notamment participés à la construction des forts de Vauban et des canaux réalisés sous Napoléon Bonaparte.

 

 

 

 

 

 

 

https://vimeo.com/173791831

 

 

 

 

 

 

 

 

Le jardin botanique alpin La Jaÿsinia

 

 

Il est ouvert de 8h-12h et de 13h30-19h tous les jours à la belle saison. L’accès, gratuit, se fait depuis le village. Il s’étend sur 3.5 ha en pentes à 800m d’altitude. En s’élevant, le long du chemin, on a une belle vue sur le village et le paysage montagneux alentour. Au sommet se trouvent les ruines du château de la Tornaltaz détruit lors de la guerre qui a opposé les Suisses et les Bourguignons en 1476.

 

Il était la propriété de Marie-Louise Cognacq-Jaÿ (1838 – 1925), native du hameau du Villard, fondatrice du grand magasin parisien La Samaritaine, qui l’a offert au village en 1906. Il a été aménagé par l'architecte Jules Allemand. La chapelle du château, Notre Dame de la Compassion, a été construite en 1687.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

https://vimeo.com/173791998

 

 

 

 

 

 

 
 
 
Nous séjournons à l'hôtel La Renardière, le temps d'un week-end, fin juin 2016.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nous visitons trois des hameaux qui font partie de la commune de Samoëns : les Vallons, Vercland et Chantemerle.