Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Chengdu
Chengdu - suite
Chengdu - fin
Sichuan University Museum
Les Pandas
Le musée Sanxingdui
Dujiangyan
Meishan
Jiajiang
Emeishan
Leshan
Qiaogou
Luocheng Ancient Town
Yibin et la Mer de Bambou
Xianshi Ancient Town
Zigong
Longchamp
Dazu - Baodingshan
Dazu - Beishan
Piludong Rock Carvings
Grotte de Yuanjue
Huanglongxi
Crète
Grèce Classique
Ecosse
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Région Centre
Paris
Versailles
Fontainebleau
Plan du site
 
 
 
 
 
 
 
 
Qiaogou
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Nous faisons halte au village de Qiaogou, dans le district de Wutongqiao, pour son marché où nous faisons tous nos emplettes de poivre du Sichuan et d’épices, avant de nous y promener pour prendre quelques photos, sans oublier un tour dans la maison de thé du village où de nombreux messieurs s’adonnent aux cartes ou sirotent tranquillement leur thé entre amis.

 

 

 

 

Diaporama photos

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La vendeuse préconise l’emploi du poivre vert pour cuisiner le poisson et du rouge, un peu plus cher, pour tous les usages. Les prix (octobre 2016), s’élevaient à 70 CNY pour 500g de poivre vert (soit 9.60€) et 90 CNY pour le rouge (environ 12€).

 

Ce poivre est obtenu après avoir séché et moulu l'enveloppe entourant les fruits du Zanthoxylum piperitum ou clavalier, un arbuste très épineux et rustique de 3-4m de hauteur, couramment utilisé en plante d'ornement de jardin. L’arbuste se couvre de petites fleurs jaunes vers mai-juin et les fruits arrivent à maturité vers octobre-novembre. Leur coque est d’abord verte, puis rouge vif et enfin brune lorsqu’elle s’ouvre pour laisse tomber la graine qu’elle contient qui est dure et amère.

 

C’est Marco Polo qui nous l’a fait connaître en Europe au XIII° siècle. Passé ensuite de mode, il est revenu à la fin du XX° siècle dans les cuisines grâce à nos  grands chefs.

 

Le poivre du Sichuan, malgré sous nom, ne fait pas partie de la famille du poivre mais de celle des Rutacées, comme les agrumes !

 

En Chine, outre en cuisine, il est utilisé depuis des siècles pour parfumer les offrandes ou les cadeaux, ou même offert en sachets pour parfumer la maison ou l’armoire à linge de ses notes anisées et citronnées.

 

En cuisine, il peut être employé également pour les desserts : mousse au chocolat, sale de fruits frais, sorbets …

 

En Asie, il est utilisé seul ou en mélange dans le « cinq épices » ou « cinq parfums » avec fenouil, badiane, cannelle et clou de girofle. Il se marie également bien avec le gingembre.

 

 

 

 

 

Mon carnet de route :

 

https://fenotte2003.wordpress.com/2016/10/26/au-pays-du-poivre-et-des-pandas-jour-7/