Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Ecosse
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
Vienne
Vienne, suite
Vienne, ruines romaines
Les Roches de Condrieu
Fontaines pétrifiantes
Petit train de La Mure
La Bastille de Grenoble
Crémieu
Saint Antoine l'Abbaye
Saint Chef en Dauphiné
Joe Cocker à Vienne
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Région Centre
Paris
Versailles
Fontainebleau
Plan du site

 

 

Le petit train de La Mure

 

 

 

 

Août 2009

 

 

 

 

 

 

 

 

 
 

Le petit train sur le viaduc de Vaux

 

 

 

 

 

http://www.trainlamure.com/

 

 

 

 

 

 

 

«Entre le massif du Vercors et les eaux turquoise du lac de Monteynard, les gorges succèdent aux vallées, les viaducs aux tunnels et chaque paysage est un nouveau tableau.»

 

 

 

 

 

 

Le parcours se fait depuis la gare de Saint Georges de Commiers (à 316m d’altitude) jusqu’à celle de La Mure (882m d’altitude), après une courte halte en gare de La Motte d’Aveillans (870m d’altitude) ou dans le sens inverse, aller simple ou aller-retour au choix. La durée du trajet aller est d’1h40.

Le Chemin de Fer de La Mure, créé pour descendre le charbon du Plateau Matheysin vers Grenoble, a été inauguré le 24 juillet 1888 et son exploitation a démarré en 1892. La construction de la ligne a duré six ans et coûté 12 millions de franc-or : 142 ouvrages d’art dont 6 grands viaducs, 18 tunnels (d’une longueur totale de 4km et dont sept font plus de 250m) sur ses 30 km de longueur (16 km à vol d’oiseau). Le dénivelé total est de 600m. En 1906, grâce à l’ingénieur André Thury, une première mondiale a été réalisée avec l’électrification en courant continu 2.400 volts de 6km de la ligne. La ligne a ensuite été entièrement électrifiée. Outre l’anthracite de la mine, le train transportait le matériel, parfois des ouvriers, et également des voyageurs (jusqu’en 1950).

 

En 1988, la majeure partie des installations houillères a été détruite. De minier, le chemin de fer de La Mure s’est reconverti depuis 1997 en petit train touristique avec une moyenne de 80.000 voyageurs par an. Il a rouvert en avril de cette année après un an de travaux de rénovation et circule jusqu’au 31 octobre. Le départ se fait en gare de St Georges de Commiers. Là le train effectue une rotation de 180° dans un tunnel. Les meilleures places, pour admirer la vue sur le lac de Monteynard et les barrages, sont sur la droite.

 

 

 

 

 
 
 

 

Le lac de Monteynard

 

 

 

 

 

 

"Between the mountains of Vercors and the turquoise waters of Lake Monteynard, gorges alternate with valleys, viaducts, tunnels and every landscape is a new painting."

 

 

 

 

The ride is from Saint Georges de Commiers station (at 316m altitude) to La Mure station (altitude 882m), after a short stop at La Motte Aveillans station (870m altitude ) or in the opposite direction, one way (1h40) or roundtrip.

Chemin de Fer de La Mure, created to lower the coal from the Matheysin Plateau to Grenoble, was inaugurated July 24, 1888 and started its operations in 1892. The construction of the line lasted six years and cost 12 million gold francs: 142 structures including 6 large viaducts, 18 tunnels (total length of 4km and seven are more than 250m) on its 30 km length (16 km bird eye). The total ascent is 600m. In 1906, thanks to the engineer André Thury, a world première was achieved with the electrification in 2400 volts of 6km of the line. It was then fully electrified. Furthermore anthracite from the mine, the train was carrying the equipment, sometimes workers and also travelers (until 1950). In 1988, the majority of coal plants had been destroyed. La Mure railroad was converted in 1997 from mining into a touristic train with an average of 80,000 passengers per year. It reopened in April 2009 after a year of renovations and runs until October 31. The departure is at St Georges de Commiers station. There the train rotates 180 degrees in a tunnel. The best places to admire the view of lake Monteynard and the dams are on the right.

 

 

 

 

 

 

 

 

Notre diaporama photos

 

 

 

 

 

 

http://vimeo.com/72471087

 

 

 

 

Ce que nous avons admiré sur le parcours :

- Le lac de Monteynard (657 ha), 20km de long, à 500m d’altitude. Il est né de la construction du barrage EDF en 1962 dans la vallée du Drac. Il est dominé par le Sénépy (1769m). On y pratique toutes sortes d’activités sportives, touristiques et nautiques. Le bateau La Mira y effectue également des croisières

- Le grand balcon ou viaduc de la Rivoire : le train y fait un arrêt photo, il est situé à 200m en à pic du lac et permet de découvrir le Vercors et le Mont Aiguille.

- Le viaduc de Vaux, le plus grand viaduc du parcours : 170 mètres de long et 34 mètres de haut.

- Le viaduc de la Bonne, 180m de long, à 55m au dessus du lit de la rivière, construit de 1921 à 1928 par l’architecte Paul Séjourné

- Le viaduc de la Roizonne, construit entre 1913     et 1928 par l’architecte Paul Séjourné.

- Les deux viaducs parallèles de Loulla, construits dans les années 1880, en courbe de cent mètres de rayon et en rampe de vingt-cinq pourmille, deux fleurons du génie civil.Le train franchit le premier viaduc dans un sens puis le deuxième dans l’autre sens. 40 mètres de dénivelé les séparent.

- Sur les hauteurs de la Motte d’Aveillans, à plus de 1.270m d’altitude, la Pierre Percée est l'une des sept merveilles du Dauphiné : son arc modelé par l'érosion évoque un diable agenouillé la face contre terre, ce qui a alimenté la légende locale. Sa voûte s'élève à 3 mètres de hauteur et son ouverture mesure 5,50 mètres.

- Le mont aiguille (2.086m).

- Le château aux 365 fenêtres.

 

 

 

 

 

 

 

What we admired during our ride :

 

- Monteynard Lake (657 ha), 20km long, 500m. It was created with the building of an electric dam in 1962 in the Drac valley. It is dominated by the Sénépy (1769m) where are practiced all kinds of sports, tourism and water sports. The Mira ship also offers cruises.

- The large balcony or viaduct of Rivoire: the train stops there for the photo, it is located 200m to the peakof the lake and allows to discover the Vercors montains and the Mount Aiguille.

- The viaduct of Vaux, the highest viaduct on our route: 170 meters long and 34 meters high.

- The viaduct of La Bonne, 180m long, 55m above the river bed, built from 1921 to 1928 by architect Paul Séjourné

- The viaduct of La Roizonne, built between 1913 and 1928 by the architect Paul Séjourné.

- The two parallel viaducts of Loulla, built in the 1880s, curved of hundred meters radius and ramp of twenty-five thousand, two jewels of engineering. The train crosses the first bridge in one direction and then the second in the other direction. 40 vertical meters between them.

- On the heights of the Motte d’Aveillans to over 1.270m of altitude, the breakthrough stone is one of the seven wonders of the Dauphiné, its arc shaped by erosion evokes a devil kneeling face against earth, that fed the local legend. Its vault is 3 meters high and its opening measures 5.50 meters.

- Mount needle (2.086m).

- The castle with 365 windows.

 

 

 

 

 
 
 
 

Notre vidéo en deux parties

 

L'aller : St Georges de Commiers - La Mure

 

 

 

 

http://dai.ly/xaac0o

 

 

 

 

 

 

 

 

Le retour

 

 

 

http://dai.ly/xaac12