Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Visit Lyon
Rencontre Vacanceo
Week-end Vacanceo
Le Voeu des Echevins
Notre Dame de Fourvière
Le musée d'art religieux
Théâtre antique Fourvière
L'Antiquaille
Musée gallo-romain
Quais de Saône
Le Vieux Lyon Médiéval
La Primatiale Saint Jean
Gargouilles
Saint Paul
L'Hôtel de Ville de Lyon
La Croix Rousse
Le jardin Rosa Mir
Vue de la Croix Rousse
Pentes Croix Rousse
Amphithéâtre 3 Gaules
Chapelle des Chartreux
L'Atelier de Soierie
Le parc de la Tête d'Or
La Grande Mosquée
Bellecour - Ainay
Lyon sous la neige
L'église Saint Polycarpe
Pennons Charte Sapaudine
1611 dans le Vieux Lyon
Bellecour en fleurs
Harmonie entre ls Peuples
Chemin de Crèches 2011
Choeurs de la Primatiale
Chemin de Crèches 2012
L'église Saint Denis
Saint Bonaventure
Défilé Biennale 2010
Défilé Biennale 2012
Défilé Biennale 2014
Libération de Lyon
Noël 2014
ECCLY
Fête des Roses 2015
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Paris
Versailles
Fontainebleau
Chez Fenotte, le blog
Plan du site
             
 
 
 
 
 
Le Parc de la Tête d'Or

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le parc de la Tête d'Or est le plus grand parc urbain de France. Géré par la ville de Lyon, il s’étend sur 117 hectares au cœur de la cité.

 

En 1530, les terrains appartenaient à la famille Lambert et le lieu s’appelait déjà « tête d'or » du fait d'une légende selon laquelle un trésor avec une tête de Christ en or aurait été enfoui à cet endroit. Le domaine était alors une zone inondable constituée de lônes (bras morts) du Rhône et de brotteaux (marécages).

 

Le parc a été créé à l'initiative du sénateur-maire Claude-Marius Vaïsse, sous la direction des paysagistes suisses Denis et Eugène Bulher. Les travaux ont duré cinq ans. Le parc a été ouvert en 1857, bien que non encore achevé.

 

Dès 1861, le parc présentait des animaux : moutons, poules et vaches. Petit à petit, un parc zoologique a été créé avec l'arrivée d'animaux exotiques, d'installations adaptées et la création de la plaine africaine, inaugurée en octobre 2006 qui s’étend sur plus de 2.5 hectares et rassemble plus de 130 animaux.

 

En 1894, l'Exposition Universelle, internationale et coloniale s’est déroulée sur le site du parc de la Tête d'Or.

 

 

 

 

Parc de la Tête d'Or (literally, Golden Head Park), in central Lyon, is the largest urban park in France at 117 hectares. Located in the 6th arrondissement, it features a large lake on which boating takes place during the summer months. Due to the relatively small number of other parks in Lyon, it receives a huge number of visitors over summer, and is a frequent destination for joggers and cyclists. At the northern end of the park, there is a small zoo, with giraffes, elephants, tigers and other animals. There is also sporting equipment, such as a velodrome, boules court, mini-golf, horse riding, and even a miniature train.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Parc de la Tête d'Or était à la fois sur Lyon et Villeurbanne, ce qui occasionnait disputes et rivalités à propos des dépenses et des recettes du parc. Jean Casimir Perier, président sous la III° République (27 juin 1894-15 janvier 1895), a tranché en faveur de Lyon en promulguant, le 17 décembre 1894, la loi prononçant l’annexion au 6° arrondissement de Lyon, de la partie du parc située sur le territoire de Villeurbanne.

 

C’est un parc à l'anglaise, avec de grandes étendues de gazon.  Au bord du Rhône à l’emplacement de l’ancienne foire et des expositions, a été construite la Cité Internationale de Lyon.

 

Le parc possède un lac de 16 hectares avec, au centre, l'île du souvenir et son mémorial. Anciennement appelée Île des Cygnes, elle a été transformée sur les plans de l'architecte Tony Garnier et du sculpteur Jean Larrivé afin d'honorer les militaires morts au combat. Les noms des soldats sont gravés sur les pans extérieurs des murs. Un couloir souterrain permet d’y accéder.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le parc compte plus de 8 800 arbres, dont 36,5 % de résineux, 61,0 % de feuillus, 2,5 % d'essences rares.

 

La porte des enfants du Rhône réalisée en 1900-1901 possède une grille en fer forgé dans le style du XVIII° siècle recouverte en partie de feuilles d'or. À l'origine, le parc n'était pas fermé, et c'est au début du XX° siècle que des grilles ont été ajoutées aux entrées du parc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le parc zoologique s’étend sur plus de 6 hectares.

 

Les roseraies : à l’origine c’est Joséphine de Beauharnais qui a fait don d'une collection de ses rosiersen 1805.

 

Le jardin botanique compte environ 5 000 plantes.

 

Les serres sont en fer et en verre, elles datent de 1880. Les premières étaient en bois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Diaporama photos de 2007

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ces photos de 2007 ont été prises avec un appareil Canon Powershot, avant l'achat de mon reflex Olympus en décembre de cette année-là.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le parc sous la neige, décembre 2010
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Diaporama photos
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nouvelles photos : la Plaine Africaine et les animaux du parc, août 2013