Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Ecosse
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Boucles Sahariennes
Agadir
Villes Impériales
Marrakech
Vallée de l'Ourika
Casablanca
Fes
Ifrane
Volubilis
Meknes
Rabat
Fantasia
Salé
Maroc 2010
La Médina de Marrakech
Palais de la Bahia
Quartier des Tanneurs, Ma
Place Djemaa el-Fna
Les jardins de Marrakech
Essaouira
Les cascades d'Ouzoud
Kik & Ourika
Vues d'avion
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Région Centre
Paris
Versailles
Fontainebleau
Plan du site
 
 

MEKNES

 

 

 

La ville historique de Meknès est inscrite depuis 1996 sur la liste du patrimoine mondial établie par l'UNESCO. 

 

Fondée au X° siècle, elle a  prospéré grâce au commerce avant d'être choisie capitale au XVII° siècle par le Sultan Alaouite Moulay Ismaïl qui lui a fait connaître une période de grande prospérité. Grand admirateur de Louis XIV, il a voulu construire une cité impériale qui rivaliserait avec le Château de Versailles ! Il aurait eu plus de 500 épouses et un millier d'enfants. Il a même demandé la main de la fille de Louis XIV, la princesse Anne-Marie de Bourbon, qui lui a été poliment refusée.

 

Moulay Ismaïl a choisi Meknès comme capitale pour des raisons à la fois stratégiques, politiques et géographiques. Il en a fait sa résidence habituelle et l'a mise en valeur par de nombreuses et grandioses constructions. Il a réuni une véritable armée de terrassiers, maçons, plâtriers et artisans et a participé personnellement à la tâche. Il a fait élever les remparts imposants de 40 km de long, des portes majestueuses, des greniers, des écuries, des bassins, de vastes jardins, des mosquées, des Kasbahs, des médersas, des palais, ...

 

Actuellement Meknès comprend une ville ancienne à l'ouest et une ville moderne à l'est.

 

Meknès est située dans une très riche région où l'agriculture est florissante. Elle domine un paysage verdoyant vallonné et boisé d'oliviers. Elle reçoit et commercialise la production agricole de la région : vins, céréales, agrumes, olives, huile... L'industrie alimentaire s'y développe. L'artisanat y est également très riche : peinture sur bois, céramiques et broderie.

 

La partie ancienne de la ville est ceinturée sur près de 40 km par des remparts constitués de trois enceintes. La première, basse, était destinée à arrêter les cavaliers. La seconde, plus haute, empêchait les fantassins de pénétrer dans la ville. La troisième, plus élevée encore, arrêtait tous ceux qui étaient parvenus à passer les deux premiers obstacles. Cette imposante muraille édifiée sous le règne de Moulay Ismaïl pour défendre l'entrée de la cité a été percée de portes monumentales, de tours et de bastions.

 

 

Meknès, la capitale aux belles portes :

 

Bab el Khemis constituait l'entrée principale de la ville des jardins et de l'ancien mellah (le quartier juif). Elle a été bâtie au XVII° siècle, sur un terrain offert par Moulay Ismail à un médecin juif qui avait guéri l'une de ses princesses. La porte, encadrée de deux bastions ornés d'écoinçons à cartouches verts, arbore une riche décoration où se mêlent ornements curvilignes très colorés et caractères coufiques. Une inscription gravée sur le fronton de la porte traduit l'ambition du sultan qui l'a commandée : « Je suis la porte ouverte à tous les peuples, qu'ils soient d'Occident ou d'Orient ».

 

La ville des jardins a été entièrement détruite en 1729, sous le règne de Moulay Abdallah. Des immeubles modernes ont été construits sur les ruines de l'ancien quartier juif. Un nouveau mellah datant du XX° siècle s'étend à droite de Bab el-Khemis. De grands caractères coufiques aux majestueux jambages brodent en noire la frise qui s'étend au-dessus de l'arc profond en fer à cheval. Leur dessin déroule une strophe, une belle phrase harmonieuse : « Je suis la porte heureuse semblable, par ma gloire, à la pleine lune dans le ciel. J'ai été construite par Moulay Ismaïl. La fortune et la prospérité sont inscrites sur mon front, je suis entourée de bonheur ».

 

La porte majestueuse Bab el Mansour el Aleuj est un joyau du patrimoine architectural laissé par Moulay Ismaïl. Entièrement décorée et richement ornée de céramiques et de mosaïques vertes, les faïences multicolores sont arrangées en arabesques complexes, elle marque l'entrée de la vaste enceinte de la cour impériale.

 

Créé entre 1914 et 1920 et utilisé en tant qu'établissement de remonte militaire jusqu'en 1947, le Haras Régional de Meknès est l'une des cinq administrations du genre qui, sous la tutelle de la direction de l'Elevage (Ministre de l'Agriculture et de la Mise en valeur Agricole), qui encadrent l'élevage du cheval au Maroc et œuvrent pour sa promotion.

 

Le Bassin de l'Agdal - Sarij es Swani

 

Aménagé par Moulay Ismail, ce vaste bassin était destiné à l'irrigation des jardins de l'Agdal et constituait également une importance réserve d'eau. Il est dominé sur l'un de ces côtés, par le grenier de Moulay Ismail. C'est un bassin artificiel de 4 hectares de superficie. De plan trapézoïdal, il mesure 148.75m sur 319m et a une profondeur de 3.50m. Un rempart isole le bassin du quartier de Béni M'hammed. Ce formidable réservoir d'eau est régulièrement alimenté à l'origine par dix norias reliées par des canaux de près de 25 Km de long, elles étaient destinées à l'époque à l'irrigation des jardins royaux.

 

 

 

 

 

 

The historic city of Meknes is listed since 1996 on the World Heritage List by UNESCO. Founded in 10th century, it prospered through trade before being chosen capital in the XVII° century by the Alaouite Sultan Moulay Ismail who introduced it to a period of great prosperity.

 

Meknes currently includes an ancient city to the west and a modern town in the east. The old part of the city is surrounded on nearly 40 km of ramparts consisting of three surrounding walls.

 

 

Meknes, the capital of beautiful doors:


Bab el Khemis was the main entrance to the city of gardens and the former Mellah (Jewish Quarter).

The majestic Bab el Mansour el Aleuj gate is a jewel of architectural heritage left by Moulay Ismail.


 

Created between 1914 and 1920, Meknès stud farm governs the rearing horse in Morocco and work for its promotion.

 

Agdal Basin - Sarij are Swani

 

Developed by Moulay Ismail, the purpose of this vast basin was to water Agdal Gardens as well as an important water reserve. It is dominated on one of its sides by the attic of Moulay Ismail. It is an artificial trapezoidal lake of 4 hectares in area and measures 148.75m x 319m with a depth of 3.50m. A wall separates the basin from the district of Beni Basin M'hammed. This great water tank is regularly fed by ten norias originally connected by canals of nearly 25 km long, they were intended at the time to irrigate the royal gardens.

 

Quelques photos de la ville, des portes Bab El Khemiss (la porte heureuse) et Bab Mansour el Aleuj , de la place Lahdim et du haras.

 

Some pictures of the city, Bab El Khemiss doors (happy door) and Bab el Mansour Aleuj, place Lahdim and the Royal stud.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://vimeo.com/62175360