Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Bali
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Ecosse
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Manille
Manille - suite
Lac Taal
Bacolor
Dalton Pass
Banaue
Bontoc et Sagada
Bessang Pass
Vigan
Batac, Paoay et Laoag
Bohol
Panglao
Pamilacan
Cebu City
Avis Circuit Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Région Centre
Paris
Versailles
Fontainebleau
Plan du site
Manille
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Manille, la capitale des Philippines se trouve à l’ouest de l’île de Luzon. Elle a été créée par le conquistador Miguel Lopez de Legazpi, premier gouverneur général, en 1571 et a été occupée par les espagnols jusqu’en 1898. La ville est partagée en son milieu par la rivière Pasig.

Le quartier colonial d’Intramuros que nous visitons à notre arrivée se trouve sur la rive sud.  

Un tremblement de terre a détruit une grande partie de la ville en juillet 1880, elle a ensuite souffert durant la seconde guerre mondiale et d’autres bâtiments ont été détruits par les bombardements ou les soldats japonais.  Elle a été restaurée dans les années 80 sous l’impulsion de l’épouse du président Marcos.

 

 

Premier arrêt photo au monument au héros de la révolution philippine, devant le parc où il a été exécuté et qui porte désormais son nom. Jose Rizal (19/06/1861 – 30/12/1896), poète, romancier, artiste philippin, linguiste, médecin et chirurgien ophtalmologue, était le fils d’une riche famille, éduqué en Europe, révolutionnaire, il a lutté pour l’émancipation des philippins du joug colonial espagnol et l’a payé de sa vie.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Nous passons la première partie de l’après-midi à visiter l’Eglise St Augustin, construite dans Intramuros en 1586 par les moines  augustins. Elle est classée au patrimoine mondial de l’Unesco en tant qu’église baroques des Philippines, avec 3 autres églises datant de l’époque de l’empire colonial espagnol sur l’archipel (dont deux que nous visiterons plus tard). C’est le seul édifice qui soit resté intact lors du tremblement de terre du 3 juin 1863. Sa tour gauche, endommagée lors du séisme de juillet 1880, a été démolie.

 

 

 

 

L’église a été transformée en camp de prisonniers par les japonais durant la deuxième guerre mondiale. Le monastère adjacent a été détruit, il a été reconstruit dans les années 1970 et transformé en musée.

 
 
 
 
 
 
Diaporama photos
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

La cathédrale de Manille que nous découvrons ensuite a été reconstruite à plusieurs reprises depuis 1581 après un incendie et plusieurs tremblements de terre en 1600, 1645, 1863, 1880. La cathédrale actuelle date des années 50. Elle a été rénovée en 2012. Elle est consacrée à l’Immaculée Conception.

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le fort Santiago est la première forteresse espagnole construite par Miguel Lopez de Legazpi à la pointe de la péninsule d’Intramuros, à l’embouchure de la rivière Pasig, l’un des plus importants sites historiques de Manille. Il était actif dans le commerce des épices vers les Amériques et l’Europe. Jose Rizal y a été emprisonné avant son exécution en 1896, un musée que nous visitons lui est consacré dans le fort. Les derniers pas de Rizal vers le lieu de son exécution sont gravés dans le bronze sur le sol du fort.

 

 

 

 

 

La porte monumentale du fort date de 1714.  Il a été successivement occupé par les britanniques (1762), les américains (1898) et enfin par l’armée impériale japonaise pendant la seconde guerre mondiale. Environ 600 prisonniers américains y sont morts en captivité.

Il a été endommagé lors de la bataille de Manille par les mortiers américains et philippins en février 1945.

 
 
 
 
 
 
 
 
Diaporama photos
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nous terminons cette première demi journée de visite de Manille par la découverte du cimetière chinois situé dan le quartier de Santa Cruz.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Il s'étend sur 54 hectares et a été créé au milieu du XIX° siècle pour abriter les tombes des chinois qui n'étaient pas autorisés à être enterrés dans les cimetières espagnols.On dirait une petite ville avec ses maisons.
 
 
 
 
 
 
 
 
Nous traversons ensuite la ville pour gagner le quartier des affaires, Makati, où se trouve notre hôtel. Se déplacer dans Manille est une vraie galère, on est coincé dans des bouchons interminables. Nous n'en gardons pas un excellent souvenir !...
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mon carnet de route :