Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Mandalay
Ava
Amarapura
Mingun
Irrawaddy
Bagan
Bagan - suite
Lac Inlé
Inlé - suite
Yangon
Avis et commentaires
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Paris
Versailles
Fontainebleau
Chez Fenotte, le blog
Plan du site
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mandalay
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Mandalay, ou Ratanapura, la cité des joyaux (jade),environ 1,2 million d'habitants, est la deuxième ville du Myanmar. Proche de la Chine et de la route commerciale vers l'Inde, c’est le cœur économique du pays. 30 à 40 % de chinois y vivent aujourd’hui, notamment venus du Yunnan et du Sichuan voisins dans les années 1990.

 

 

Mandalay est située dans les plaines sèches du centre du pays, sur la rive orientale du fleuve Irrawaddy, le long de la faille de Sagaing. Le plus gros tremblement de terre, en 1956, a atteint une magnitude de 7 sur l’échelle de Richter.

 

 

Elle a été fondée en 1857 par le roi Mindon, au pied de la colline du même nom, pour être sa nouvelle capitale et celle du bouddhisme. Elle a été la dernière capitale royale sous le règne de Mindon (de 1852 à 1878) et Thibaw (de 1879 à 1885). A l’arrivée des Britanniques en 1885, Yangon est devenue la nouvelle capitale du pays.

 

 

La ville a été détruite par plusieurs incendies dans les années 1980 puis en 2008 et 2009.

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Le Palais Royal construit en bois a été déplacé de l’ancienne capitale, Amarapura, en 1860. Il était situé à l'intérieur du fort, s’étendait sur 412 ha etcomprenait plus de 40 bâtiments où logeaient le roi et ses nombreuses épouses. Les remparts, hauts de 9m et de 3m d’épaisseur, était entourés de douves de 75m de large et possédait des tours de garde tous les 169 m. Lors de l’occupation de la ville par les japonais de mai 1942 à mars 1945, le palais royal, transformé en base logistique, a été bombardé par les alliés et a brûlé. Il a été reconstruit à l'identique dans les années 1990. Le fort a aujourd’hui des fonctions administratives et militaires et abrite une prison et la réplique du palais.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La pagode Mahamuni date de la fin du XVIIIe siècle. Elle abrite un bouddha doré auxquels des centaines de fidèles rendent hommage chaque jour, collant des feuilles d’or sur la statue dont la forme est modifiée petit à petit. Tous les matins aux aurores, un moine procède à la toilette du bouddha.

 

 

Les femmes ne sont pas autorisées à approcher de la statue et ne peuvent la contempler que de loin. Si elles souhaitent faire l’offrande d’une feuille d’or, c’est un homme qui doit se charger de la coller sur le bouddha. Cette interdiction remonte à une époque ancienne où les femmes lors de leurs règles souillaient le sol des temples. Ce sang étant considéré comme impur, on leur a interdit certaines zones désormais réservées aux hommes. A l’époque des serviettes hygiéniques et des tampons, on peut s’étonner que cette pratique soit toujours d’actualité !

 

 

Pour entrer dans la pagode Mahamuni, il faut traverser son bazar avec de grands couloirs pleins de boutiques diverses et variées.

 

 

En Birmanie, dans tous les temples, on doit enlever chaussures et chaussettes, la visite se faisant obligatoirement pieds nus. On est loin de la saleté des temples indiens, mais quand même ! J’étais contente que l’agence locale ait pensé à pourvoir notre aide-chauffeur de lingettes nettoyantes qu’il distribuait avant chaque visite de temples.

 

 

 

 

 

 

Diaporama photos

 

 

 

 

 

 

 

https://vimeo.com/205336355

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Monastère Shwenandaw a été construit avec le bois des appartements royaux du palais d’Amapura après que ce dernier ait été déplacé dans sa nouvelle capitale par le roi Mindon en 1857.

A la mort de la reine Setkyadevi, le roi Thibaw l’a fait démonter, transporter hors de l’enceinte du fort et il l’a transformé en monastère. Les moines y vivent toujours et ne veulent pas le céder aux autorités archéologiques qui souhaiteraient le rénover.

Le bois de teck était autrefois recouvert d’or à l’extérieur comme à l’intérieur. J’ai passé beaucoup de temps à admirer et photographier les différentes sculptures en bois de ses murs extérieurs où l’on peut encore voir, en hauteur, quelques traces d’or.

 

Ici aussi seuls les hommes sont autorisés à approcher la statue de Bouddha.

 

 
 
 
                   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Diaporama photos
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

La pagode Kuthodaw a été construite par le roi Mindon, elle est connue comme la plus grande bibliothèque du monde avec ses 729 stèles de marbres installées à l’intérieur de petits stupas.

 

 

 

 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

Diaporama photos

 

 

 

 

 

 

 

https://vimeo.com/206365702

 

 

 

 

 

 

 

 

La pagode Kyauktawgyi possède un grand bouddha sculpté dans un bloc de marbre. Il a parait-il fallu 10.000 hommes et plus de deux semaines pour la transporter de la rivière et la pagode !

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

Diaporama photos

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 

Ce soir de pleine lune est un peu spécial et des donateurs ont offert à dîner aux visiteurs à la pagode. Il y a donc plein de gens attablés qui mangent. On dîne tôt en Birmanie, il est un peu plus de 16 heures. Nous l’aurions souhaité, nous aurions pu également nous attabler !

 
 
 
 
 
 
 
 

Coucher du soleil depuis la pagode Su Taung Pyai en haut de Mandalay Hill

 

Fin d’après-midi, nous laissons notre car pour grimper dans des petits camions qui nous montent sur la colline (Mandalay Hill) à 240m d’altitude. Arrivés à destination, il nous faut une nouvelle fois enlever chaussures et chaussettes pour pénétrer dans la pagode Su Taung Pyai (« celle qui exhausse les vœux ») où un escalator nous monte jusqu’à la terrasse qui domine la ville. C’est de là que nous attendons le coucher de soleil qui a lieu juste avant 18 heures. Le descriptif du Tour Opérateur disait « De la colline, profitez du magnifique panorama sur la ville au coucher du soleil ! » … Vraiment très exagéré ! La vue n’est pas renversante et notre coucher de soleil n’est pas le plus splendide qui m’ait été donné de voir en raison de nuages au-dessus des collines qui engloutissent le soleil avant qu’il ne disparaisse derrière elles ! Par contre la pagode en elle-même est très belle et vaut la visite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Diaporama photos

 

 

 

 

https://vimeo.com/206445573

 

 

 

 

 

Le travail du batteur d’or

 

 

Les étapes pour faire une feuille d’or : un peu de minerai est placé entre deux feuilles de papier et le batteur va accroître la taille des feuilles d’or en les battant avec un marteau une première fois pendant 30 minutes. Il remet ensuite cela pendant 30 autres minutes puis une troisième fois, pendant 5 heures. Il s’agit d’or 24 carats. Les feuilles d’or qui font quelque chose comme 0,02 mm sont ensuite découpées en carrés et emballées dans du papier et un sachet plastique. C'est un travail dur et pénible, effectué par de jeunes hommes.

Ces feuilles sont achetées par les birmans pour des offrandes au temple, notamment en les collant sur les bouddhas dorés qui, au fil du temps et des couches d’or successives, ont totalement perdu leur forme initiale. Elles sont aussi utilisées en cuisine, pour le maquillage, ou par les gens de la campagne qui se créent une épargne petit à petit.

Dans les ateliers, on recouvre aussi des feuilles d’arbre d’une mince couche d’or.

Dans la boutique attenante, on peut acheter des feuilles d’or ou des statuettes de différentes tailles de bouddhas ou d’animaux.

 

 

Diaporama photos

 

  

 

 

https://vimeo.com/205336322

 

 

 

 

 

 

Visite d’un atelier de travail du bois de teck

 

 

Le diaporama photos

 

 

 

 

https://vimeo.com/205336417

 

 

 
La vidéo
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Bref extrait d'une partie de chinlon
 
 
Il s'agit d'un sport traditionnel birman qui se joue normalement avec une balle en rotin, un filet et les règles du volley, avec la tête et les pieds.
 
 
 
 
 
 
La vidéo
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Balles de chinlon