Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Mandalay
Ava
Amarapura
Mingun
Irrawaddy
Bagan
Bagan - suite
Lac Inlé
Inlé - suite
Yangon
Avis et commentaires
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Paris
Versailles
Fontainebleau
Chez Fenotte, le blog
Plan du site
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le Lac Inlé
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Après environ 45 minutes de vol entre Bagan et Heho, nous prenons la route de Nyaung Shwe, une ville située au nord du lac Inlé qui a été, par le passé, la capitale d’un important royaume Shan.

 

 

Le monastère en bois Shwe Yan Pyay a été conçu en 1907. On le voit souvent représenté en photo dans des magazines avec des moinillons vêtus d’orange à ses fenêtres de forme ovales.

 

 

Les jeunes moines étaient en cours et nous avons eu droit à la version fenêtres vides !

 

 

Tout à côté se trouve une petite pagode avec de magnifiques peintures murales et une centaine de petites niches abritant des bouddhas. Les bouddhas ayant été volés, ce sont les dons des locaux et des touristes du monde entier qui ont permis de les remplir de nouveau. Le nom de chaque donateur, sa ville et la date apparaissent sous chaque bouddha.

 

 

 
 
 
 
 
 
Diaporama photos
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Nous embarquons ensuite avec nos bagages sur de longues pirogues à moteur sur lesquelles on monte 4 par 4, et longeons un canal pour rejoindre le lac Inle.

 

 

Le lac Inlé est le second plus grand lac du pays, 12.000 ha, il se trouve à 900m d’altitude en pays Shan. Il est confronté à différents problèmes : la pollution apportée par les bateaux à moteur et par l’usage des pesticides et insecticides dans les jardins flottants, la prolifération des jacinthes d’eau et le rétrécissement au fil des ans de la superficie du lac en raison de l’accroissement du nombre de maisons flottantes (y compris les nombreux hôtels pour touristes) et de de la surface en jardins flottants. C’est sur les rives du lac que les habitants font leur toilette, la vaisselle et leur lessive. Beaucoup de maisons sur pilotis n’ont d’ailleurs pas l’eau courant. Le lac Inlé a été reconnu réserve de biosphère par l’Unesco en 2015. C’est le second lieu en Birmanie visité par les touristes, après le site de Bagan.

 

 

 

 

Diaporama photos

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Premier aperçu des pêcheurs sur le lac qui ont une curieuse de façon de ramer, la jambe enroulée autour de la rame, le pied en l’air. Puis à plein gaz sur le lac pour environ 40mn jusqu’au restaurant. Ici toutes les maisons sont sur pilotis. Le temps s’est assombri et tandis que nous déjeunons, il fait une belle averse avec coup de tonnerre.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

L’orage est terminé lorsque nous reprenons les pirogues pour les visites de l’après-midi.

Nous débutons par la découverte du travail des femmes dans un atelier de tissage à la main de fils de lotus, coton et soie, Khit Sunn Yin, dans le  village d’Innpawkhon. Il y a beaucoup de bruit de fond, des femmes jeunes et moins jeunes travaillent sans s’arrêter, parfois à même le sol, et leurs mouvements sont très répétitifs. Certains métiers sont très sommaires, construits avec une roue de vélo.

 

 

 

 

Vidéo

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Nous visitons ensuite un atelier qui travaille le métal.

 

 

 

Vidéo

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Nous longeons plus loin des jardins flottants. Ils couvrent le quart de la superficie du lac. Ils ont été assemblés par la main des Inthas en utilisant des boues et divers plantes et sont maintenus grâce à des tiges de bambou et des pieux plantés dans le lac pour éviter leur dérive. Sur ces jardins d’un mètre d’épaisseur, dont seul le tiers émerge de l’eau du lac, les hommes cultivent fleurs et légumes (tomates, concombres, haricots, courges, ...).

 

 

 

 

Diaporama photos

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

Le Monastère Ngaphechaung à Taunggyi a été construit en bois de teck et sur pilotis au milieu de jardins flottants du lac Inlé, à la fin des années 1850. Il abrite une collection de bouddhas shans et était autrefois célèbre pour ses chats sauteurs qui attiraient les touristes et les dons. Le moine dresseur étant mort et les dons affluant suffisamment, des chats, il y en a toujours mais ils ne sautent plus !

 

  

 

Diaporama photos

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Nous sommes avant la tombée de la nuit à notre hôtel, le Pristine Lotus Spa Resort, où nous restons deux nuits, nos chambres sont immenses, le balcon en forme de bateau, et outre la salle de bain avec une douche, il y a même une baignoire à côté des lits ! Quel luxe !

 

 

 

 

Des photos de l'hôtel

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
A venir, d'autres photos du lac Inlé