Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Visit Lyon
Rencontre Vacanceo
Week-end Vacanceo
Le Voeu des Echevins
Notre Dame de Fourvière
Le musée d'art religieux
Théâtre antique Fourvière
L'Antiquaille
Musée gallo-romain
Quais de Saône
Le Vieux Lyon Médiéval
La Primatiale Saint Jean
Gargouilles
Saint Paul
L'Hôtel de Ville de Lyon
La Croix Rousse
Le jardin Rosa Mir
Vue de la Croix Rousse
Pentes Croix Rousse
Amphithéâtre 3 Gaules
Chapelle des Chartreux
L'Atelier de Soierie
Le parc de la Tête d'Or
La Grande Mosquée
Bellecour - Ainay
Lyon sous la neige
L'église Saint Polycarpe
Pennons Charte Sapaudine
1611 dans le Vieux Lyon
Bellecour en fleurs
Harmonie entre ls Peuples
Chemin de Crèches 2011
Choeurs de la Primatiale
Chemin de Crèches 2012
L'église Saint Denis
Saint Bonaventure
Défilé Biennale 2010
Défilé Biennale 2012
Défilé Biennale 2014
Libération de Lyon
Noël 2014
ECCLY
Fête des Roses 2015
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Paris
Versailles
Fontainebleau
Chez Fenotte, le blog
Plan du site

L'Hôtel de Ville de Lyon

 

 

Lyon City Hall

 

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 

L’Hôtel de Ville de Lyon a connu par le passé plusieurs adresses : dans la chapelle Saint-Jacquême ou St Jacques au XIVème siècle (chapelle du XII° siècle située en face de Saint Nizier, détruite en 1792), dans la maison de Charnay au XVème siècle puis dans l'hôtel de la Couronne (actuel musée de l'imprimerie), au XVIIème siècle.

 

 

 

 

L’hôtel de ville actuel, situé entre la place des Terreaux et celle de la Comédie, a été construit entre 1646 et 1672. Le projet a été confié à Simon Maupin, voyer de la ville qui s’est entouré d’autres architectes, notamment du lyonnais Girard Desargues. La construction d’origine est de style Louis XIII. A l’époque de sa construction, l’Opéra de Lyon n’existait pas encore et des jardins s’étendaient jusqu’au Rhône avec en bout un mur en trompe l’œil pour agrandir la perspective.

 

 

 

 

Les salons en enfilade ont été décorés de plafonds peints par Thomas Blanchet (1614-1689). L’éternité de la gloire de Lyon, le décor du grand escalier d’honneur qui relie l’atrium aux salons du premier étage, est la pièce maîtresse de son œuvre et a été réalisée entre 1658 et 1667. Elle comprend quatre parties peintes, trois panneaux latéraux, la grande voûte à canne et en grisaille, des figures de lions et des guirlandes. Elle représente, dans un style allégorique, l'incendie de Lugdunum sous le règne de Néron en l'an 64 de notre ère.

 

 

 

 

Le bâtiment a été détruit en grande partie par un incendie le 13 septembre 1674. C’est Jules Hardouin Mansart (architecte du Palais de Versailles et du dôme des Invalides) qui s’est occupé de sa restauration (1701 – 1703). L’attique, la balustrade et ses statues, les frontons sculptés et les dômes datent de cette époque.

 

 

 

 

L’Hôtel de Ville a même été le siège du tribunal révolutionnaire.

 

 

 

 

Le premier maire de Lyon, Palerme de Savy, a été élu en 1790. C’est dans le grand salon que la Marseillaise a été chantée pour la première fois en 1792.

 

 

 

L’année suivante, le bombardement ordonné par les troupes de la Convention a causé d’importants dommages. De nouveaux travaux ont été entrepris en 1852 par l’architecte René Dardel puis par son successeur Tony Desjardins.

 

 

 

Sous le Second Empire, il abritait les appartements du Préfet et le premier étage de l’aile nord a été aménagé en salons destinés à accueillir l’Empereur et l’Impératrice lors de leurs séjours lyonnais. Le salon impérial est aujourd’hui le bureau de Monsieur le Maire.

 

 

 

 

Le beffroi de l'Hôtel de Ville peut abriter depuis 1675 quatre cloches : trois des cloches actuellement existantes sont d'origine. L'idée d'installer un carillon vient d’Edouard Herriot dès 1914 et a été concrétisée après la Première Guerre mondiale. Depuis 1991 il compte soixante-cinq cloches.

 

 

 

 

L'Hôtel de Ville est classé monument historique depuis 1886.

 

 

 

 

 

 

 

The current city hall, located between Place des Terreaux and Place de la Comédie, was built between 1646 and 1672. The original building is Louis XIII style. At the time of its construction, the Lyon Opera did not yet exist and gardens extended to the Rhône with end wall trompe l'oeil to enlarge view.

 

 

 

The rooms have been decorated with painted ceilings by Thomas Blanchet (1614-1689). The eternity of the glory of Lyon, the decoration of the grand staircase that connects the atrium to the rooms on the first floor, is the centerpiece of his work and was carried out between 1658 and 1667. It represents, in allegorical style, the burning of Lugdunum under the reign of Nero in the year 64 of our era.

 

 

 

The town hall building was largely destroyed by fire on September 13, 1674. Jules Hardouin Mansart (architect of the Palace of Versailles and the dome of the Invalides) took care of the restoration (1701-1703). The attic, the balustrade and statues, carved pediments and domes date from that era.

 

 

 

The Town Hall was even the head of the Revolutionary Court.

 

 

The first mayor of Lyon, Palermo Savy, was elected in 1790. It was in the big room that the French hymn, the Marseillaise, was sung for the first time in 1792.

 

 

 

The following year, the bombing ordered by the troops of the Convention caused significant damage. New work was undertaken in 1852 by the architect René Dardel and his successor, Tony Desjardins.

 

 

 

Under the Second Empire, it housed the apartments of the Prefect and the first floor of the north wing was converted into rooms designed to accommodate the Emperor and Empress during their stay in Lyon. The Imperial room is now the Office of the Mayor.

 

 

 

The belfry of the town hall has four bells since 1675, three of them currently existing are original. It was Edouard Herriot who had the idea of installing a chime in 1914, but it was realized after the First World War. Since 1991 it counts seventy-five bells.

 

 

The Town Hall is a historical monument since 1886.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

21 août 2010

 

 

 

 

Je me suis inscrite à la visite des salons de l'Hôtel de Ville que je ne connais pas encore, du moins intérieurement. Une superbe découverte et une visite à conseiller absolument lors des prochaines journées du patrimoine !

 

 

Des photos de la cour intérieure, du magnifique escalier, des salons tous plus beaux les uns que les autres et pour finir une vue depuis le balcon de l'Hôtel de Ville sur la place des Terreaux. J'aimerais aussi effectuer la visite de l'Opéra de Lyon un jour , notamment pour la vue du haut de l'Opéra sur l'Hôtel de Ville.

 

 

 

 

August 21, 2010

 

I signed up to visit the rooms of the town hall, a wonderful discovery and a visit to absolutely advise at the next Heritage Days!

 

Photos of the courtyard, of the magnificent staircase, the rooms each more beautiful than the others and finally a view from the balcony of the City Hall on place des Terreaux. I would like to visit one day Lyon Opera, to get the view from the top of the Opera on the Hotel de Ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le diaporama photos

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://vimeo.com/73668950