Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Bali
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Ecosse
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Châteaux du désert
Amman
Le Mont Nébo
Atelier de mosaïques
Madaba
Mer Morte
Petra
Petit Petra
Wadi Araba
Wadi Rum
Ajlun
Jerash - Gerasa
Bosra
Bagdad Café
Palmyre
Mari - Tel Hariri
Doura Europos
Deir ez Zor
Zalabié
Sergiopolis - Rasafa
Lac Assad
Qal'at Ja'bar
Saint Siméon
Euphrate
Alep
Le savon d'Alep
Apamée
Qal’at Salah Al-Din
Lattaquié
Ugarit
Krak des Chevaliers
Maaloula
Damas
Histoire Syrie
Baalbek
Hadjar el Hobla
Caves de Ksara
Quelques informations
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Région Centre
Paris
Versailles
Fontainebleau
Plan du site

Un bref récapitulatif de l'histoire de la Syrie (jusqu’à 1990)

 

 

D'après un document que Thaer, notre guide, a fait circuler circuler parmi nous.

 

 

 

 

 

 

 

CHRONOLOGIE

 

 

Le Paléolithique

 

Vers 500.000 avant JC                    Premiers témoignages d’une occupation durable et d’importance sur le territoire de la Syrie, comparable à celle trouvée en Afrique et en Europe à la même époque. Trois périodes de glaciations en Europe et trois périodes pluviales au Proche Orient

 

Vers 100.000 avant JC                    Apparition d’une industrie confectionnée sur lames de silex

 

Vers 35.000 avant JC                      Apparition de l’homo sapiens. Travail de l’os (outils, parures)

 

Vers 15.000 avant JC                      Miniaturisation des outils de silex. Réchauffement climatique

 

 

Le Néolithique et le Chalcolitique

 

Vers 10.000 avant JC                      Sédentarisation en petites communautés ; maisons circulaires demi-enterrées dans le sol

 

VIII° millénaire                               Culture des graminées, façonnage des premières statuettes en terre cuite

 

VII° millénaire                                 Elevage de chèvres et de mouton. Début de l’irrigation sur les bords de l’Euphrate.Apparition des sépultures et des villages

 

Vers 6000 avant JC                         Elevage de bœufs. Apparition de la vaisselle de céramique

 

V° millénaire                                    Métallurgie du cuivre, commerce avec les régions limitrophes et au-delà.

                                                         A la fin du V° millénaire, la Syrie entre dans la mouvance de la civilisation d’Obeid (Basse Mésopotamie) et se place en tête du progrès culturel

 

Fin IV° millénaire                            Eclosion de la civilisation d’Uruk : premiers états administrés, apparition de l’écriture

 

3500–3000 avant JC                        La civilisation d’Uruk se répand en Syrie ; fondation de colonies sur les bords de  l’Euphrate (Habuka-Kabira, Djebel Maruda)

 

 

Le Troisième millénaire

 

Vers 3000 avant JC                         Rejet du joug sumérien. Elba, Mari.

 

2500-2400 avant JC                         Chaque ville est un petit état indépendant plus ou mon soumis à l’hégémonie d’Ebla.  L’écriture cunéiforme se répand. Les sémites en provenance du désert syro-arabique s’installent en Mésopotamie : prise de pouvoir en Moyenne et Basse Mésopotamie par Sargon Ier vers 2340 avant JC

 

 

Les Royaumes Amorites

 

Vers 2200 avant JC                         Les amorites, des nomades sémites de l’ouest, fondent des royaumes en Mésopotamie dont celui de Babylone

 

XIX° siècle avant JC                       Sédentarisation lente des amorites et fondation de royaumes ; Ebla, détruite par les akkadiens vers 2250 avant JC, est reconstruites

 

Vers 1750 avant JC                         Mari, après être passée sous les jougs éblaîte et assyrien (vers 2000 avant JC), tombe sous celui des babyloniens

 

 

Les Empires Egyptiens : Mitannien – Hittite

 

XVI° siècle avant JC                       L’Egypte exerce sur la Syrie une influence de plus en plus forte

 

XV° siècle avant JC                         Ugarit (Ras Shamra) devient un grand centre métallurgique et commercial. C’est là qu’est né le premier alphabet noté au moyen de signes cunéiformes

 

Vers 1380 avant JC                         Le roi de hittites, Suppiluliuma, s’empare de la Syrie

 

Vers 1300 avant JC                         Ramsès II affronte les hittites à Qadesh sur l’Oronte

 

XIII-XII° siècle avant JC                Mari connaît un renouveau, sous la coupe des assyriens

 

 

Le premier millénaire

 

1180 avant JC                                  De nouvelle vagues indo-européennes aryennes, les « peuples de la mer », quittent le rivage de l’Anatolie Orientale et pillent toute la Syrie jusqu’à l’Egypte. Les phrygiens détruisent l’empire hittite. Les philistins s’installent au sud de la côte syrienne et créent Gaza, Ashdod et Ashquelon

 

XI-IX° siècle avant JC                    De nouveaux sémites, les araméens, émergent du désert pour pénétrer en Mésopotamie et en Syrie et s’y installer 

 

IX° siècle avant JC                          Des royaumes araméens importants se développent

 

VIII° siècle - 612 avant JC              La domination assyrienne s’étend de la Syrie à la frontière de l’Egypte

 

612 avant JC                                    L’empire assyrien s’écroule

 

612-539 avant JC                             Domination des babyloniens

 

539 avant JC                                    L’empire babylonien tombe sous les coups des perses (Cyrus le Grand)

 

539-333 avant JC                             Les perses dominent le Proche Orient jusqu’à l’Egypte

 

 

La période hellénistique

 

333 avant JC                                    Alexandre conquiert la Syrie après avoir battu les perses à Issos

 

323 avant JC                                    A la mort d’Alexandre, ses généraux se partagent ses territoires

 

301 avant JC                                    Séleucos, fils d’Antiochos, général d’Alexandre, fonde le royaume séleucide sur la Syrie. Les villes d’Antioche, Doura Europos, Chalcis, Apamée, Laodicée, Séleucie sont fondées les années suivantes

 

II° siècle avant JC                            Période d’anarchie, luttes fratricides au sein de la dynastie séleucide

 

I° siècle avant JC                             Les bourgeois de Damas font appel à Arpetas IV, roi de Nabatène. Tigrane, roi d’Arménie, occupe une partie de la Syrie. Rome se voit obligée d’intervenir.

 

 

L’époque romaine

 

64 avant JC                                      Pompée conquiert la Syrie et l’érige en province romaine. Toutefois certains territoires gardent une relative autonomie (Palmyre)

 

I° siècle après JC                              Début d’une période de prospérité

 

106                                                   Trajan annexe la Nabatène dont Bosra en Syrie

 

268-272                                            Révolte de la reine Zénobie de Palmyre qui se crée un royaume indépendant ; réaction violente de Rome

 

III° siècle                                         L’empire romain est un « colosse aux pieds d’argile » avec un empire trop étendu. Dioclétien décide une scission et l’institution de la tétrarchie

 

 

La période byzantine

 

313                                                   Le christianisme est désormais toléré (Edit de Milan)

 

324                                                   Constantin élimine Licinius et reste seul empereur. Il déplace sa capitale de Rome vers le Bosphore et la baptise Constantinople. La Syrie est de plus en plus considérée comme le grenier à blé de l’empire

 

392                                                   Théodose déclare le christianisme religion d’état

 

451                                                   Le monophysisme est déclare hérésie christologique (concile de Chalcédoine) mais il fait de nombreux adeptes en Syrie, ce qui aboutit à la constitution d’une église monophysite syrienne autonome de langue syriaque

 

V-VI° siècles                                  Développement du monachisme et du culte des saints et des reliques

 

VI-début VII° siècle                      Dévastations des guerres contre les perses sassanides (installés à l’est de l’Euphrate)

 

 

La période islamique

 

633-636                                                                                    Les arabes, porteurs d’une nouvelle religion, se répandent au nord de la péninsule arabique. La Syrie est une des premières terres conquises par l’Islam

 

661-750                                                                                       Dynastie des omeyyades : Moawiya, neveu du calife Othman et gouverneur de Syrie, fonde la première dynastie musulmane et fait de Damas sa capitale. Construction de mosquées

 

685-705                                            Abd al Malik décrète l’arabisation de l’administration. Les omeyyades sont mal perçus par la population musulmane non arabe qui se regroupe sous la bannière d’un parent du prophète, Abbas

 

750-1258                                          Dynastie des abbassides

 

750                                                   Les abbassides renversent les omeyyades et quittent Damas pour fonder une nouvelle capitale à Bagdad. Islamisation du régime et élaboration d’un droit inspiré du Coran, la sharia. Bannissement des images de l’iconographie religieuse au profit de la calligraphie et des motifs géométrico-floraux. Essor de la littérature

 

IX° siècle                                         Persécutions religieuses, conversions massives à l’islam. Relâchement des liens entre la Syrie et Bagdad. Des mercenaires d’origine turque s’émancipent et constituent leurs propres dynasties tout en reconnaissant l’autorité nominale du calife

 

868-905                                                                                       Dynastie toulounide

 

905-934                                            Le califat abbasside restaure son autorité sur le pays

 

934-969                                            Les ikhshidides imposent leur autorité sur une partie du territoire syrien

 

969-1070                                          Les fatimides, dynastie née en Tunisie, occupent l’Egypte et la Syrie. Ils imposent leur doctrine, le chiisme ismaélien

 

A partir de 1070                              Les fatimides sont progressivement remplacés par des émirs seldjoukides d’origine turque, envoyés par le califat en Egypte et en Syrie pour y établir l’ordre. C’est l’anarchie qui s’installe, les dynasties locales se partagent le pays

 

1098                                                 Les croisés prennent Antioche

 

1099                                                 Les croisés s’emparent de Jérusalem. Installation de différents états francs en Terre Sainte

 

1146-1171                                        Zenghi et son fils Nur ed Din (des atabegs turcs) reconquièrent une partie de la Syrie et chasse les francs du comté d’Edesse. Ils développent l’idée de la guerre sainte : djihad contre les francs

 

1171-1260                                        Les ayyubides : Saladin, général de Nur ed Din est envoyé en Egypte pour y rétablir l’ordre ; il chasse les fatimides et s’y installe. A la mort de son roi, il s’empare aussi de la Syrie. Il fonde la dynastie des ayyubides.

 

1187                                                 Saladin s’empare de Jérusalem (bataille de Hattin). Epoque de grand essor pour les arts et les sciences

 

1260-1516                                        Les mamelouks : anciens mercenaires des ayyubides, ils prennent le pouvoir en Egypte en 1250

 

1260                                                 La Syrie devient une province de l’empire mamelouk dont la capitale est Le Caire. Première vague d’invasion mongole dirigée par Gengis Khan.

 

1401                                                 Les mongols mettent à sac Damas et Alep. Le Proche Orient se dépeuple et une partie de la population retourne au nomadisme

 

1516-1918                                        Les ottomans : Selim I envahit la Syrie, il se débarrasse des mamelouks et du dernier calife abbasside. Il devient le chef politique et religieux de l’Islam. Le pays est divisé en trois pachaliks : Damas, Tripoli et Alep. La dynastie ottomane sombre lentement dans la décadence et la Syrie avec elle.

 

1832                                                 Ibrahim Pacha conquiert la Syrie qui tombe sous la domination de Mohammed Ali, gouverneur d’Egypte

 

1841                                                 Il est obligé d’évacuer le territoire sous la pression des britanniques

 

Fin XIX° siècle                                Réorganisation administrative. Création de la ligne de chemin de fer Damas – Médine. Développement du sentiment nationaliste arabe

 

1913                                                 Réunion à Paris d’un congrès arabe réclamant l’union de tous les arabes contre la tyrannie turque

 

1er octobre 1918                               L’armée anglaise conduite par le général Allenby et l’armée arabe de l’émir Fayçal libèrent Damas du joug ottoman

 

 

Le mandat français

 

1918-1920                                        L’émir Fayçal tente de constituer à Damas un royaume indépendant

 

1920                                                 Les troupes de Fayçal sont écrasées par les français à Maïsaloun. Des mandats sont accordés aux britanniques (Irak et Transjordanie) et aux français (Syrie). Le Liban est détaché de la Syrie qui est divisée en quatre états : état des Alaouites, état d’Alep, état de Damas, état du Djebel Druze

 

1930                                                 Une constitution dote la Syrie d’institutions républicaines

 

Juin 1941                                         Les troupes britanniques et les forces de la France Libre pénètrent en Syrie et au Liban après avoir chassé les forces fidèles à Vichy

 

1945                                                 Un soulèvement à Damas est durement réprimé par le bombardement de la ville

 

1946                                                 Les français évacuent complètement la Syrie

 

 

La Syrie indépendante

 

1946                                                 Indépendance de la Syrie qui devient une république

 

Jusqu’en 1954                                  Série de putschs militaires

 

1958                                                 Création de la République Arabe Unie (RAU) entre l’Egypte et la Syrie, avec Nasser comme président. Sa capitale est Le Caire

 

Septembre 1961                               Eclatement de la RAU, la Syrie prend le nom de République Arabe Syrienne

 

8 mars 1963                                     Prise du pouvoir par le parti Baath (parti socialiste de la renaissance arabe)

 

16 novembre 1970                           Prise de pouvoir par le général Hafez el Assad

 

1971                                                 Election du président Hafez el Assad par référendum sur proposition de l’assemblée du peuple

 

1973                                                 La Syrie intervient dans la guerre du Kippour contre Israël

 

Avril 1975                                        Différend avec l’Irak au sujet de l’utilisation des eaux de l’Euphrate. Réconciliation en 1978

 

1976 et années suivantes                 Interventions au Liban

 

1980                                                 Arrivée de 2.000 conseillers soviétiques dont des techniciens affectés au barrage sur l’Euphrate. En juin, attentat manqué contre le président Hafez el Assad

 

Avril 1981                                        Incidents avec les frères musulmans à Hama

 

Novembre 1981                               Premières élections législatives

 

22 mai 1990                                     Elections législatives ; 250 députés (au lieu de 190)