Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Ecosse
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Bangkok
Palais Royal & Wat Pho
Bangkok - dernier jour
Damnoen Saduak
Ayuttaya
Lopburi
Rizières & Paysages
Phitsanulok
Sukhothai
Lampang
Chiang Mai
Maeping Elephant Village
Sai Nam Phung Orchid Nurs
Chiang Rai & fleuve Kok
Villages montagnards
Le Triangle d'Or
Retour à Lampang
Jomtien
Pattaya
Suan Nong Nooch
Koh Larn
Million Years Stone Park
Sriracha Tiger Zoo
Cuisine Thai
Avis et Conseils
Arnaques en Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Paris
Versailles
Fontainebleau
Plan du site
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

CHIANG MAI

 

 

 

 

 

Située dans le nord du pays, dans une région montagneuse, c'est la deuxième ville de Thaïlande (un peu moins de200.000 habitant), cinquante fois moins peuplée que Bangkok ! C'est aussi une plaque tournante du trafic de drogue. La ville compte de grands hôtels et des centres commerciaux géants. On y retrouve notamment des enseignes commerciales qui sonnent familières à nos oreilles : Carrefour et Auchan !

 

 

 

Chiang Mai a été fondée par le roi Mengrai à la fin du XIII° siècle, elle est devenue la capitale du royaume du Lan Na au début du XIV° siècle après l'alliance des royaumes de Sukhothai et de Chiang Rai. La cité est finalement tombée sous la coupe d'Ayutthaya puis sous celles des birmans (fin du XVI° - milieu du XVIII° siècle. Elle est restée coupée du pays, faute de route, jusqu'au début du XX° siècle.

 

 

 

 

Nous passons deux nuits à Chiang Mai à l'hôtel Tarin.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

une rue de Chiang Mai

 

 

 

 

 

 

 

 

La matinée du 23 octobre est consacrée à la visite du Wat Phra That Doi Suthep. Auparavant, nous nous arrêtons pour assister à la quête de nourriture des jeunes bonzes; Les bonzes ne prennent qu'un seul repas par jour à 11h. Ils partent, leur écuelle à la main, tous les matins et ce sont les habitants de la ville et les touristes qui leur offrent leur nourriture, soit en leur apportant des plats cuisinés maison, soit en achetant à des petits vendeurs des "paniers". Un vrai commerce s'est créé à cet effet. A proximité, nous admirons un petit autel où des thaïlandais de tous âges viennent rendre leurs dévotions à Bouddha ; là aussi les boutiques ne sont pas loin qui vendent des fleurs de lotus, encens et autres offrandes.

 

 

 

 

 

We spend two nights at Tarin Hotel in Chiang Mai.

 

On the morning of October 23 we visited Wat Phra That Doi Suthep. Previously, we stopped to watch the foraging of young monks, The monks take only one meal a day at 11am. They leave the monastery their bowl by hand every morning and it is the townspeople and tourists who offer them food, either by providing home-cooked food, or buying "baskets"from small vendors. A real business was created for this purpose. Nearby, we admired a small altar where Thai of all ages come to their devotions to Buddha, again the shops are not far selling lotus flowers, incense and other offerings.

 

 

 

 

 

 

 

 

La vidéo

 

 

 

 

 

 

 

 

 http://vimeo.com/58952757

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Wat Phra That Doi Suthep

 

 

 

 

Selon la légende, c'est au XIV° siècle qu'un éléphant a choisi le site de cette pagode qui domine la ville du haut d'une colline de 1.000 mètres. On y accède par un escalier de 300 marches (faciles à gravir) dont les rampes représentent deux gigantesques nagas. Un chédi de 22 m, recouvert de feuilles d'or, a été édifié à l'endroit même où le pachyderme chargé de reliques s'est laissé mourir.

 

 

 

 

 

De jolies petites filles au bas des marches vous demandent une pièce en échange d'une photo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

DIAPORAMA PHOTOS : les bonzes, le petit autel et le temple

 

 

 

 

 

 

 

http://vimeo.com/58952541

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'après-midi est consacrée des quartiers d'artisans et au shopping : sculptures sur bois, confection d'ombrelles, tailleurs, tissage de la soie, laque, argenterie, bijoux et pierres précieuses.

 

 

 

 

We spent our afternoon in the artisans districts and shopping area: wood carvings, clothing parasols, tailors, silk weaving, lacquer, silver, jewels and precious stones.

 

 

 

 

 

 

 

 

http://vimeo.com/58959570

 

  

 

 

 

La fabrication des ombrelles :

 

Il existe trois sortes d'ombrelles : en papier, en coton et en soie.

 

Pour fabriquer une ombrelle en papier, l'écorce du mûrier est trempées dans l'eau pendant une journée ; on la fait bouillir avec de la cendre de bois pendant deux heures ; la fibre est ensuite pilée avec un maillet jusqu'à l’attendrir, puis placée dans un réservoir d'eau. On mélange avec une pelle et on tamise, puis on laisse sécher au soleil pendant 20-30 mn ; une fine feuille de papier va se former. Elle est enlevée de l’écorce. Cinq couches sont nécessaires pour fabriquer une ombrelle en papier ou en coton.Les cadres pour les ombrelles et éventails sont fabriqués avec du bambou. Le bambou est traité chimiquement pour résister contre les termites.Il est coupé et scié pour faire les baleines pour les ombrelles qui sont réunies par un fil pour les rendre flexibles.  Le collage : les matériaux, le papier, le coton et la soie sont collés sur les cadres ; les éventails sont réalisés en soie et en papier.Pour les rendre imperméables, les ombrelles en papier et en coton sont arrosées d’une sorte de résine de laque, cinq couches sont appliquées toutes les deux heures.Les ombrelles en coton et en papier sont teintes de différentes couleurs.  Les ombrelles et les éventails sont peints à la main, avec de la peinture à l’huile pour les ombrelles, de la peinture acrylique pour les éventails, selon la propre inspiration de l’artiste.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

petit vendeur de rue à un croisement

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus tard, nous visitons un marché dans la région de Chiang Mai.

 

 

 

 

 

 

 

http://vimeo.com/58952965

 

 

 

 

 

 

Le premier soir, nous partons en taxi collectif après dîner au marché situé dans le centre-ville. Comme à Bangkok, c'est un marché très vaste et animé. Nous y faisons une foule d'emplettes, les prix sont intéressants et on arrive en principe à faire baisser le prix de départ. Je flashe sur un joli sac à main multicolore mais comme nous ne nous mettons pas d'accord sur le prix avec la vendeuse, je me donne le temps d'y réfléchir, pensant revenir plus tard ou trouver un autre marchand proposant ce style de sac. Pas de chance, non seulement je n'ai pas trouvé ce genre de produit plus loin mais brusquement des trombes d'eau s'abattent sur le marché et nous n'avons que le temps de nous engouffrer dans un taxi collectif qui nous ramène à l'hôtel avant d'être trempées !

 

 

 

 

 

Le second soir sur Chiang Mai, pas de shopping en vue car nous assistons à un spectacle de danses et de chants montagnards lors d'un dîner kantoke.

 

 

 

The first night, we went after dinner to the market located in the city center taking a collective taxi. As in Bangkok, it was a very large and lively market. We did a lot of shopping, prices were good and it was generally possible to lower the starting price. I flashes on a nice multicolored handbag but as we did we not agree on the price with the seller, I gave myself time to think. Suddenly torrential rain began to fall on the market and we just had the time to rush into a taxi that took us back to the hotel before being soaked!

 

The second night in Chiang Mai, no shopping as we had during our Kantoke dinner a show of mountaineers songs and dances.

 

 

 

Je pensais le Mai Tai une spécialité thaïlandaise avec un nom pareil, mais pas du tout, vérification faite dans Wikipedia, il a en fait été inventé en Californie !!! Ici il était à base de rhum, de whisky thaï (à base d'alcool de riz) et de jus de fruit.

 

I thought the Mai Tai with its name was a Thai specialty, but not all, checking on Wikipedia, I discovered that it was actually invented in California! This one was made with rum, Thai whiskey (from rice wine) and fruit juice.

 

 

 

 

 

Une vidéo avec des extraits du spectacle

 

 

 

 

 

 

 

 http://vimeo.com/58997085