Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Monasterboice
Belfast,Irlande du nord
Chaussée des Géants
Derry
Donegal
Creevykeel Court Cairn
Drumcliff - Sligo
Turlough Park House
Knock
Cong
Le Connemara
Galway
Iles d'Aran - Inishmore
Le Burren
Le Kerry
La Péninsule de Dingle
Le Rocher de Cashel
Kilkenny
Glendalough
Dublin
Avis
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Paris
Versailles
Fontainebleau
Chez Fenotte, le blog
Plan du site
 
 
 
 
 
 
 
 

Le rocher de Cashel – Rock of Cashel

 

Carraig Phádraig

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
La ville de Cashel (Caiseal Mumhan), "forteresse de pierre du Munster", est située sur la route nationale qui relie Cork à Dublin, elle était autrefois la capitale du royaume de Munster.
 
 
 
 

Le rocher de Cashel se dresse en haut d’un piton rocheux de près de 60 m de hauteur, à l'ouest de la ville et les plaines environnantes du comté de Tipperary. C’est un site majeur d’art celtique et d’architecture médiévale qui est visité chaque année par des milliers de visiteurs. Allez comprendre pourquoi sa visite n’était pas prévue à notre programme, mais un simple arrêt photos ! … Heureusement nous avons pu convaincre notre guide de prolonger la halte pour le visiter !

 

Selon la légende, c'est le diable qui aurait créé cette colline par dépit alors que St Patrick allait construire une église dans la Golden Vale, région de pâturages située dans le Munster.

 

Le château été construit à l’emplacement d’une première forteresse nommée « castle of king » où résidaient les rois régionaux. Les rois de Munster l’ont habité à partir du V° siècle et jusqu’en 1101.

 

C’est dans cette forteresse que St Patrick (Maewyn Succat) aurait baptisé le roi Aengus en 450 en lui plantant sa crosse dans la pied et en lui expliquant le mystère de la Sainte Trinité à l’aide d’un trèfle, devenu depuis lors l’emblème de l’Irlande. Le site est aussi connu sous le nom de rocher de St Patrick. Un autre roi d’Irlande célèbre a vécu dans le château, Brian Boru (941-1014).

 

 

En 1101, le roi Murtagh O’Brien a cédé la forteresse à l’Eglise.

 

 

 

 

 

 

La tour ronde mesure près de 28 m de hauteur et daterait des années 1100, elle servait à se protéger des attaques vikings et on y entreposait les manuscrits et reliques religieuses de valeur. L’entrée se trouvait à 4 m du sol. A l’origine construite en pierres sèches, du mortier a été injecté à certains endroits pour la consolider.

 

 

 

 

 

 

        

 

 

 

La chapelle du roi Cormac (Cormac’s chapel) a été construite en 1127 dans un style roman germanique avec deux tours symétriques et une voûte en berceau sculptée. Ce serait la plus ancienne et la plus belle chapelle romane du pays. Les fresques médiévales ont été recouvertes de chaux au XVI° siècle lors de la Réforme et sont restées cachées jusqu'aux années 1980. La tombe qu’elle renferme serait peut-être celle du roi Cormac III of Munster.

 

 

 

   

 

 

 

St Patrick's Cathedral, la cathédrale St Patrick, l'édifice le plus important du site, de style gothique, elle daterait de 1235-1270, de forme cruciforme, elle comprend une tour carrée qui s'élève en son centre et une seconde tour du XV° siècle, haute de quatre étages, qui ne fait pas corps à l’édifice, Archbishop’s residence, la demeure de l'archevêque. 

 

 

 

A l’entrée se trouve le Hall des Choristes (Hall of the Vichars Choral), construit en 1420. C'est dans ce bâtiment que se trouve aujourd'hui la billetterie ainsi que le musée.

 

 

 

 

Durant les guerres confédérées en 1647, le château a été mis à sac par les troupes parlementaires, les troupes confédérées et le clergé catholique romain y ont été massacrés.

 

 

http://www.megalithicireland.com/Rock%20of%20Cashel,%20Round%20Tower.html

 

 

 

Du haut du rocher de Cashel, on a une vue plongeante sur les ruines de Hore Abbey ou Hoare Abbey, une également connue sous le nom de St Mary's Abbey of the Rock, une abbaye dont le cloître était exceptionnellement situé au nord, probablement du fait de la proximité du Rocher de Cashel, situé au nord de l'abbaye. A l'origine fondée par les Bénédictins en 1266, ceux-ci ont été expulsés par l'archevêque David McCarvil en 1272 qui y a installé les Cisterciens de l'abbaye de Mellifont. Les ruines sont entourés de prés où paissent les moutons et le bétail.

 

 

 

 

 

 

 

http://www.megalithicireland.com/Hore%20Abbey.html

 

 

 

 

 

Diaporama photos

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Mon carnet de route sur WordPress :

https://fenotte2003.wordpress.com/2016/08/26/circuit-en-irlande-le-rocher-de-cashel-kilkenny-dublin//

 

 

Août 2016