Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Bali
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Ecosse
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Châteaux du désert
Amman
Le Mont Nébo
Atelier de mosaïques
Madaba
Mer Morte
Petra
Petit Petra
Wadi Araba
Wadi Rum
Ajlun
Jerash - Gerasa
Bosra
Bagdad Café
Palmyre
Mari - Tel Hariri
Doura Europos
Deir ez Zor
Zalabié
Sergiopolis - Rasafa
Lac Assad
Qal'at Ja'bar
Saint Siméon
Euphrate
Alep
Le savon d'Alep
Apamée
Qal’at Salah Al-Din
Lattaquié
Ugarit
Krak des Chevaliers
Maaloula
Damas
Histoire Syrie
Baalbek
Hadjar el Hobla
Caves de Ksara
Quelques informations
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Région Centre
Paris
Versailles
Fontainebleau
Plan du site

BOSRA - Syrie

 

Bosra - Syria

 

 

 

 

 

Photos de septembre 2008

 

 

 

 

 
 
 
 
 

 

 

 

Bosra à 150 km de Damas, a été classée au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco.

 

Elle possède un magnifique théâtre romain du II° siècle, un des plus vastes de l’Orient romain, demeuré quasiment intact jusqu'à nos jours ; des ruines paléochrétiennes et plusieurs mosquées.

 

Située au débouché des caravanes venant d’Arabie, Bosra a joué un rôle commercial important et a compté jusqu’à 50.000 habitants. Ses roches noires et dures en basalte, employées dans la construction depuis des siècles, ont permis aux monuments de traverser le temps.

 

Mentionnée pour la première fois dans des archives égyptiennes en 1350 av. J.-C. sous le nom de Busrana, Bosra s’est réellement développée à partir du II° siècle avant JC.

 

Elle est devenue la capitale régionale de la Nabatène, au I° siècle après JC. En 106 après JC, Trajan a annexé la Nabatène et l’a choisie comme capitale de la province d'Arabie. Étant sur le principal axe de communication, la Via Nova Trajana, elle s'est imposée comme passage obligé et pas moins de 5.000 légionnaires  romains s'y sont installés : Bosra est devenue assez rapidement la garnison définitive de la legio III Cyrenaïca.

 

Elle a été agrandie et embellie d'édifices publics organisés autour d'un cardo (la rue principale, l'axe perpendiculaire) et d'un decumanus (l'axe est-ouest), les axes romains principaux qui structuraient tout camp romain. Elle a été rebaptisée Nova Trajana Bostra par Trajan entre 98 et 117 après JC.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dès le début du III° siècle après JC, le christianisme en pleine expansion a changé le paysage urbain : de nombreuses églises, une cathédrale dédiée aux Saints Serge, Bacchus et Léonce, ont été bâties.

 

Pour la tradition musulmane, c'est à Bosra que le moine chrétien (Nestorien) Bahira a reconnu Muhammad, un enfant de dix ans, comme le prophète attendu et annoncé par Jésus. Après la conquête musulmane en 632, la région a servi de champ de bataille aux musulmans et aux byzantins qui se sont disputés le contrôle de la Syrie.

 

36 mosquées ont été construites et de nombreux chrétiens se sont convertis. Les seldjoukides ont gouverné la ville à partir de la fin du XI° siècle après JC, ils y ont rétabli la prospérité et l'ont protégée des croisés.

 

Le théâtre, fortifié par Nour ed Din*, a été transformé par les Ayyoubides en véritable citadelle qui a ensuite été conquise par les mongols. Baybars** a restauré la citadelle en 1261.

 

* Nour-Ed-Din Mahmoud el-Malik el-Adil  (1116-1174) : Fils et successeur de Zenghi, il a fait d’Alep sa capitale (1146). Atabeg d’Alep, il est le promoteur de la Guerre Sainte. La même année, il a repris Edesse, ce qui a déclenché la deuxième croisade. Toute sa vie a été un long combat contre les chrétiens. Il a forcé les croisés à lever le siège de Damas (septembre 1148), a défait le prince d’Antioche à Inab (juin 1149), a annexé Damas où il a établi sa résidence (1154). Il a ainsi réalisé, à son profit, l’unité de la Syrie et de la Palestine et rattaché l’Egypte au Proche-Orient sunnite. Après avoir imposé Saladin comme vizir aux fatimides, celui-ci s'est proclamé sultan. Nour ed-Din a compris que Saladin devenait pour lui un rival redoutable et il s’apprêtait à marcher contre lui lorsqu'il est mort.

 

** Baybars : Premier grand sultan de la dynastie égyptienne mamelouke (1237-1277). Il a rendu à l'Egypte un élan politique et militaire qui lui a permis de faire face aux Croisés et aux Mongols

 

 

Après la prise de la ville en 106 après JC, les romains ont entrepris la construction du théâtre qui a probablement été achevé sous Trajan (mort en 117). Bosra est tombée aux mains des arabes en 635, venus de l'est et du sud. Le théâtre a alors été transformé en forteresse pour protéger cet important centre de commerce et son réseau routier. Lorsque les croisés sont apparus, un théâtre transformé en forteresse ne suffisait pas à se protéger de leurs redoutables machines de guerre et, aux environs de 1250, il a été entouré de toutes parts de constructions militaires. Il est resté caché pendant les 700 années suivantes. Ses gradins peuvent accueillir 15.000 spectateurs. On y organise chaque année un festival antique.

 

 

 

 

 

 

Diaporama photos

 

 

 

 

 

 

 

 

https://vimeo.com/58242102

 

 

 

 

 

Mes photos ont été prises en fin de journée. Nous avons commencé la visite du site à 18h seulement car nous étions très en retard sur notre planning ce jour-là et le passage de la frontière jordano-syrienne nous a pris aussi pas mal de temps. Si Thaer, notre guide syrien et son agence ne s'étaient pas démenés et n'avaient pas payé le bakchich qui allait bien, nous aurions trouvé porte close car le site, en période de ramadan, ferme à 16h30 !...

 

 

 

 

Nous finissons par la visite des ruines paléochrétiennes à la nuit tombante !

 

 

 

My photos were taken at the end of the day. We started visiting the site at 18.00 only because we were very late on our schedule that day and the passage of the Syrian-Jordanian border also took a lot of time. If Thaer, our Syrian guide and his agency had not struggled and paid the bribe that helped, we would have found the door closed because, during Ramadan, the site closes at 16:30! ...

  


We end the visit with the early Christian ruins at nightfall!

 

 

 

 

 

 

Vidéos

 

 

 

 

 

Le théâtre antique

 

 

 

 

 

http://vimeo.com/58242850

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les ruines paléochrétiennes

 

 

 

 

http://vimeo.com/58243110