Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Bali
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Ecosse
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Manille
Manille - suite
Lac Taal
Bacolor
Dalton Pass
Banaue
Bontoc et Sagada
Bessang Pass
Vigan
Batac, Paoay et Laoag
Bohol
Panglao
Pamilacan
Cebu City
Avis Circuit Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Région Centre
Paris
Versailles
Fontainebleau
Plan du site
 
 
 
 
De Sagada à Vigan
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Nous quittons la région montagneuse de Sagada pour descendre en direction de la côte ouest et remonter jusqu’à Vigan, notre prochaine étape, à environ 200 km mais 5h30 de route. Aujourd’hui ce sera un déjeuner tardif, en milieu d’après-midi, une fois rendus sur place. Aux Philippines, il n’est pas possible de réserver ou de confirmer son restaurant par téléphone, notre guide ne peut donc le faire qu’une fois arrivés sur place !

 

 

 

 

Première halte au col de Bessang (Bessang Pass) où a été construit un mémorial commémorant la victoire, le 14 juin 1945, des soldats philippins enrôlés dans l’armée américaine sur l’armée impériale japonaise, ce qui a mis un terme à la seconde guerre mondiale aux Philippines.

 

 

 

 

Diaporama photos

 
 
 
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une étape en fin de matinée pour visiter l’église coloniale de Santa Maria dédiée à la Vierge Marie (Nuestra Señora de la Asuncion), située dans la province d’Ilocos Sud,dont nous ne verrons finalement que l’extérieur car c’est déjà l’heure du déjeuner et elle est donc fermée à notre arrivée. C’est l’une des quatre églises baroques de la période hispanique des Philippines inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle est faite de briques et de mortier, sa construction par les Augustins a débuté en 1725. Elle a été reconstruite en 1810, époque à laquelle a été bâti le clocher en forme de pagode, séparé de l’église en raison du risque sismique. Le mur de protection sur les côtés de l’église date de 1863. Contrairement aux autres églises construites dans les villes des Philippines, l’église et le couvent ne se trouvent pas sur la place centrale mais en haut d’une colline entourée d’un mur de défense, telle une forteresse. Pour l’atteindre, il faut gravir les 85 marches d’un escalier de granit.

 
 
 
 
 
 
 
Diaporama photos
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Nouvelle halte pour visiter un atelier de poterie à Pagburnayan où nous avons droit, vite fait, à une petite démonstration du potier.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Mon carnet de route :