Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Egypte
Inde du Nord
Route vers le Rajasthan
Shekhawati
Bikaner
Le fort de Pokharan
Jaisalmer
Cuisine Indienne
Désert de Thar
Jodhpur
Fort de Mehrangarh
Fort de Khejarla
Pushkar
Ajmer
Jaipur
Jaipur - suite
Fort d'Amber
Uttar Pradesh
Fatehpur Sikri
Agra
Dans les trains indiens
Bandhavgarh
Banhav Vilas
Safaris à Bandhavgarh
L'oeil du tigre
Bandavgarh - fin
Delhi
Avis circuit
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Paris
Versailles
Fontainebleau
Chez Fenotte, le blog
Plan du site
 
 
 
 
 
                            
 
 
 
 
Banhav Vilas
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Nous atteignons enfin, affamés, notre hôtel, Banhav Vilas, où un bon petit déjeuner nous attend. Nous prenons ensuite possession de nos chambres. Ce sont vingt cottages qui sont disséminés dans le parc. Ma chambre est très grande, avec un beau et grand lit avec une moustiquaire, la climatisation et un brasseur d’air au plafond. La salle de bains offre douche, baignoire séparée et j’ai aussi accès à une douche extérieure privative. Deux petites terrasses avec table et chaises à l’avant et à l’arrière du logement complètent agréablement mon logement.

 

L'hôtel est situé au village de Kichwali, près de l'une des portes de la réserve.

 

 

http://www.bandhavvilas.com/

 

Nous pouvons enfin vider nos valises puisque nous restons deux nuits à l’hôtel et prendre une bonne douche après la nuit dans le train couchettes.

 

Après un déjeuner un peu tardif, je profite de la piscine extérieure que j’ai pour moi toute seule ! Il n’y a pas foule à l’hôtel, en dehors de nous cinq, durant notre séjour, il n’y aura que deux couples et une anglaise solitaire.

 

Première désillusion : notre guide nous explique que le safari prévu cet après-midi-là ne peut avoir lieu. En effet, et contrairement à ce que nous a annoncé le tour opérateur français, le parc n’a pas ouvert début octobre mais seulement la veille de notre départ d’Agra, donc deux jours plus tôt  !!! Certes le parc a pu ouvrir, mais pour l’instant il n’est pas encore permis d’y faire des safaris !!! Il faut pour cela attendre le feu vert de l’administration indienne ! Si cela prend trop de temps, nous risquons de repartir de là sans avoir pu faire le moindre safari, d’où un profond mécontentement envers le TO et l’agence locale. S’être tapé tous ces kilomètres, toutes ces heures dans le train puis la voiture dans des conditions qui n’étaient pas optimales et avoir payé un supplément non négligeable pour cette extension peut être pour des prunes, voilà qui s’apparente vraiment à du « fouttage de gueule », pardonnez-moi l’expression ! Tout cela pour venir patauger dans une piscine au centre de l’Inde pendant trois jours, y’a de l’abus !!!

 

 

We were hungry when we reached our hotel, Banhav Vilas, where a good breakfast waiting for us. We then took possession of our rooms. They were twenty cottages, scattered throughout the park. My bedroom was very large, a lovely double bed with a mosquito net, air conditioning and a ceiling air brewer. The bathroom had a bath and a separate shower and I had also a private outdoor shower. Two terraces with table and chairs in the front and rear of the bungalow nicely complemented my home.

The hotel is located in the Kichwali village, very nearby the Tala gate of the tiger reserve.

 

We could finally empty our suitcase as we stayed two nights at the hotel and took a shower after the night in the sleeper train.

 

After a little late lunch, I took advantage of the outdoor pool which I had all to myself! There were very few clients at the hotel, apart from the five of us during our stay, only two couples and a lone English lady.

 

First disappointment: our guide explained us that the planned safari that afternoon could not take place. Indeed, contrary to what had told us the French tour operator, the park did not open early October but only on the eve of our departure from Agra, so two days earlier! Although the park was open, safaris were not yet allowed! This required waiting for the green light from the Indian government! If it took too long, we could go back without being able to make any safari! So we were all deeply angry againt the TO and the local agency. All those miles, all those hours in the train and the car in not optimal conditions and the payment of a substantial fee for this extension maybe for nothing!  They were really making a fool of ourselves! All this to come wading in a pool in the center of India for three days, it was going too far!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du fait de l’ouverture tardive du parc, l’hôtel a eu des annulations de réservations et c’est la raison pour laquelle le nombre de clients est si peu élevé durant notre séjour.

 

Quelques photos de l'hôtel dont je garde un excellent souvenir, le service était impeccable, le personnel très prévenant, les repas variés.

 

 

Due to the park’s late opening, the hotel had had cancellations of reservations and that was the reason why the number of customers was so low during our stay.

 

 

Some pictures of the hotel which I liked a lot, the service was impeccable, staff attentive, varied food.

 

 

 

 

 

 

 

http://vimeo.com/65889325

 

A 16h, nous rejoignons notre guide et un naturaliste pour une promenade à travers le village puis dans la campagne environnante avant la tombée de la nuit.  Nous y croisons les enfants qui reviennent de l'école et à qui nous apportons un peu de distraction !

 

At 04.00 pm, we joined our guide and a naturalist for a walk through the village and in the surrounding countryside before nightfall. We crossed children coming home from school and we brought them a little distraction!

 

 

 Him, notre guide accompagnateur

Him, our guide

 

 

 

Le soir au dîner, notre guide nous annonce la bonne nouvelle : il y a 90 chances sur 100 pour que les safaris soient autorisés le lendemain matin et 100 % de chances pour l’après-midi. Nous avons trois safaris à notre programme, initialement prévus le jeudi après-midi, le vendredi matin et le vendredi après-midi. Vu les circonstances, ils sont déplacés à vendredi matin, vendredi après-midi et samedi matin.

 

That evening at dinner, our guide told us the good news: there were 90 chances in 100 that the safaris would be allowed the next morning and a 100 % chance in the afternoon. We had three safaris to our program, initially scheduled for Thursday afternoon, Friday morning and Friday afternoon. Given the circumstances, they were moved to Friday morning, Friday afternoon and Saturday morning.