Passer au contenu principal

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Accueil
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Barcelone
Chine
Crète
Grèce Classique
Egypte
Inde du Nord
Route vers le Rajasthan
Shekhawati
Bikaner
Le fort de Pokharan
Jaisalmer
Cuisine Indienne
Désert de Thar
Jodhpur
Fort de Mehrangarh
Fort de Khejarla
Pushkar
Ajmer
Jaipur
Jaipur - suite
Fort d'Amber
Uttar Pradesh
Fatehpur Sikri
Agra
Dans les trains indiens
Bandhavgarh
Banhav Vilas
Safaris à Bandhavgarh
L'oeil du tigre
Bandavgarh - fin
Delhi
Avis circuit
Inde du Sud
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Maroc
Mexique
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Pérou
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Paris
Versailles
Fontainebleau
Nous contacter
Plan du site
Blogs de nos visiteurs

 

Parc National de Bandhavgarh

 

 

 

Jeudi 18, vendredi 19 & samedi 20 octobre 2012

 

 

 

Bandhavgarh National Park

 

Thursday 18, Friday 19&Saturday 20 October 2012

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 http://www.bandhavgarhnationalpark.com/

 

 

 

Ce petit parc est l'un des sanctuaires de la vie sauvage qui se trouve dans les collines Vindhya du district d’Umaria, à 800m d'altitude, au nord-est de l’état de Madhya Pradesh, surnommé « le cœur de l’Inde » de par sa situation au centre de l’Inde. On en connaît sa capitale, Bhopal, au moins de nom.  C’est le deuxième plus grand état d’Inde et un mélange de groupes ethniques, de tribus, de castes et de communautés.

Le parc national a été créé en 1968 sur une superficie de 105 km2, puis agrandi en 1986 et il possède la plus forte densité de population de tigres d'Inde, soit entre 46 et 52 actuellement.

La chasse au tigre a été interdite en Inde en 1970 et le « project tiger » pour protéger le tigre du Bengale a été lancé par le gouvernement en 1973.

Le centre du parc, zone protégée depuis 1968, comprend 32 collines et c’est la principales zone d’observation pour les touristes. S’y dresse les ruines du fort des Maharajas de Rewa construit au XIV° siècle sur les hauteurs de la colline de Bamnia qui a donné son nom au parc.

Plus de la moitié du parc est couverte de forêts de sals ou shorea robusta, grand arbre d’Asie du sud de 30-35m de hauteur. C'est un paysage de jungle avec de beaux bambous sous lesquels les tigres aiment à s'allonger pour faire la sieste.

Dans le parc se trouvent des grottes contenant des inscriptions datant du premier siècle avant JC. La région a connu une succession de dynasties royales jusqu’à 1917 où la cour a été transférée à Rewa, à 120km au nord. La région est ensuite devenue une réserve royale de chasse et beaucoup d’espèces d’animaux y ont été décimées. Près de 90 % des tigres y ont été massacrés. Lors de la colonisation anglaise, la situation ne s’est pas améliorée, bien au contraire, avec l’arrivée des chasseurs de la haute société européenne en mal de sensations fortes !...

Après l’indépendance du pays, la réserve est restée la propriété privée du Maharaja de Rewa qui l’a ensuite concédée au gouvernement pour créer le parc national.  Il a fallu restaurer la faune et lutter contre le braconnage, déplacer les pâtures du bétail domestique et un village.

Le parc regroupe plus de 35 espèces de mammifères, 250 d’oiseaux, 111 de papillons et 16 de serpent

Les principaux mammifères que l’on peut y rencontrer sont :

  • le tigre (panthera tigris),

  • le léopard (panthera pardus),

  • l’ours (melursus ursinus),

  • le gaur (bos gaurus) aussi appelé bison indien,

  • différentes espèces de cerfs tels le sambhar (cervus unicolor), le chital (axis axis), le muntjac (muntiacus muntjac),

  • le nilgaï (boselaphus tragocamelus), une espèce de bovidé aussi appelée l’antilope Nilgaut,

  • le chinkara, aussi appelé gazelle de montagne ou gazelle indienne (gazella gazella)

  • le sanglier (sus scrofa).

On peut aussi y trouver des rhésus macaques, des hyènes, des porcs-épics, …

Le recensement de 1990 comptait 59 tigres, plus de 4.500 sambhars, et plus de 7.000 cerfs.

La réserve de Bandhavgarh est plus éloignée des grands axes touristiques que celle de Rantambore.

La meilleure période pour y venir serait de février à juin quand la végétation n'est pas trop haute. Le parc est fermé durant la saison des pluies de juillet à septembre inclus.

Le tigre du Bengale vit 15 ans environ, il est solitaire et sort la nuit. C’est le seul félin qui se nourrit d’une viande en début de décomposition.

 

 

  

 

http://india-traveljournal.blogspot.fr/search/label/Bandhavgarh

 

 

 

This small park is a sanctuary for wildlife located in the Vindhya hills of the Umaria district, at 800m altitude, northeast of the state of Madhya Pradesh, known as "the heart of India "because of its central location. Its capital, Bhopal, is well-known at least by name. It is the second largest state of India and a mixture of ethnic groups, tribes, castes and communities.

 

The national park was created in 1968 on an area of 105 km2, and expanded in 1986 and it has the highest density of tiger population in India, between 46 and 52 now.


Tiger hunting was banned in India in 1970 and the " Tiger Project " to protect the Bengal tiger was launched by the government in 1973.

The center of the park, protected area since 1968, includes 32 hills and is the main viewing area for tourists. The ruins of the fort of the Maharajas of Rewa stand there, built in XIV century on the heights of the Bamnia hill that gave the park its name.

More than half of the park is covered with forests of sal or Shorea robusta, large South Asian 30-35m tall tree. It's a jungle landscape with beautiful bamboo on which tigers love to lie to nap.

In the park are caves containing inscriptions from the first century BC. The region has experienced a succession of royal dynasties until 1917 when the court was moved to Rewa, 120km to the north. The area then became a royal hunting reserve and many species of animals have been decimated. Nearly 90 % of tigers have been killed. During British colonization, the situation has not improved, on the contrary, with the arrival of hunters from the European high society in search of thrills! ...

After independence, the reserve remained the private property of the Maharaja of Rewa who then granted it to the government to create the national park. It was necessary to restore wildlife and fight against poaching, moving domestic livestock grazing and a village.

The park has more than 35 species of mammals, 250 birds, 111 butterflies and 16 snake.

 

The main mammals that can be met are:


• the tiger (Panthera tigris)
• the leopard (Panthera pardus)
• the bear (melursus ursinus)
• the gaur (bos gaurus) also called Indian bison,
• different species of deers such as sambar deer (Cervus unicolor), chital (Axis axis), the muntjac (muntiacus muntjac)
• the nilgai (Boselaphus tragocamelus), a species of antelope also known as bovine Nilgaut,
• the chinkara, also called mountain gazelle or Indian gazelle (Gazella gazella)
• the boar (Sus scrofa).

 

Are also present rhesus macaques, hyenas, porcupines, ...

The 1990 census included 59 tigers, over 4,500 sambhars, and more than 7,000 deers.

Bandhavgarh Reserve is farthest from major tourist axes than Rantambore.

The best time to come is from February to June when the vegetation is not too high. The park is closed during the rainy season from July to September inclusive.

The Bengal tiger lives about 15 years, it is lonely and out at night. This is the only cat that eats meat at the beginning of decomposition.