Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Ecosse
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Hanoï
Hanoï - photos & vidéos
Hoa Lu - Tam Coc
La Baie d'Halong
Halong - photos & vidéos
Hué
Hué - suite
Hoi An
Hoi An, photos & vidéos
Paysages du Vietnam
Saïgon
Saïgon, suite
My Tho
Can Tho
Cuisine Vietnamienne
Moto, vélo, auto
Avis et conseils
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Pays d'Oc
Aquitaine
Paris
Versailles
Fontainebleau
Plan du site

Avis & conseils sur notre circuit Vietnam - Cambodge

 

 

Tips and advice regarding our tour Vietnam - Cambodia

 

 

 

Un beau circuit : 10 jours pour découvrir le Vietnam du nord au sud puis 4 jours à Siem Reap pour découvrir le site d’Angkor au Cambodge. Je suis partie mi-mars, j’étais donc au Cambodge à partir du 21 et il y faisait déjà un peu trop chaud et humide à mon goût. 40° C là-bas c’est assez pénible à supporter, on est trempé des pieds à la tête dès qu’on sort sur les sites et cette sensation de moiteur sur soi n’est pas très agréable ! Le brumisateur et les lingettes seront appréciés ! Idéalement il aurait fallu partir en janvier (ou février), mais pas toujours évident quand on travaille de poser ses vacances en début d’année juste après les fêtes de Noël et du Jour de l’An !

 

L’avantage de commencer le circuit à Hanoï c’est qu’il y faisait à peine plus chaud que chez nous, on s’est donc habitués progressivement à la chaleur qui augmentait au fur et à mesure que l’on descendait dans le pays. Dans le nord, le temps était gris, dès que l’on a atteint le centre nous avons trouvé le beau temps qui ne nous a plus quittés. Il faisait chaud dans le sud à Saïgon et plus encore dans le delta du Mékong mais c’était moins pénible qu’à Siem Reap et cela nous a déjà mis en condition !

 

 

 

 

Le change, les pourboires, les visas :

 

Au Vietnam, le guide nous a conseillé de changer pour les petits achats car on peut sans souci payer en euros, mais pour les petits montants les vendeurs des rues ont tendance à arrondir à notre désavantage. Nous avons aussi donné dès le départ une somme d’une douzaine d’euros environ par personne au guide qui a servi à payer les pourboires durant le voyage (à l’exclusion de ceux de notre guide et de nos chauffeurs) et l’eau minérale mise à notre disposition dans le car.

 

Vu que nous avons visité trois régions au Vietnam, empruntant pour nous y rendre le train de nuit et l’avion, nous avons changé trois fois de chauffeur et à chaque fois le chauffeur avait un aide-chauffeur. Il faut y penser quand on prévoit les pourboires, à payer de préférence en monnaie locale. On compte en général l’équivalent de un euro par personne et par jour pour le chauffeur et de deux euros pour le guide, cela peut bien sûr être plus si on est très satisfait ou moins en cas de circuit catastrophique ! C’est un budget significatif qui vient en plus du prix du voyage !

 

Pour ce qui est du Cambodge, au contraire, j’avais changé au guichet de change de l’aéroport et finalement le guide local nous a conseillé de ne pas changer et de payer nos achats en dollars. Là-bas le dollar est roi, même les petits vendeurs de rues préfèrent être payés en dollars plutôt qu’en riels, la monnaie locale. L’hôtel, à qui nous avons réglé les boissons, les massages …, facturait tout en dollars, les boutiques y compris.

 

Le visa pour le Vietnam avait été payé avec le prix du voyage à l’agence avant le départ et c’est notre guide local qui s’en est occupé pour nous à notre arrivée à l’aéroport d’Hanoï. On perd un peu de temps à attendre mais c’est beaucoup moins cher à la sortie que de le faire faire en France avant le départ.

 

Pour le visa d’entrée au Cambodge, c’est nous qui nous en sommes occupés à notre arrivée à l’aéroport de Siem Reap. Formulaires à remplir, 2 photos d’identité et 20 US$. Le passeport passe dans un nombre incroyable de mains avant de nous être rendu et ils nous appellent pas nos prénoms ! L’officier qui m’appelée a fait mine de le ranger dans sa poche ! Attention toutefois aux billets usés, ils m’ont refusé un billet de 20 $ qui était un tout petit peu déchiré ! Il faut des billets en parfait état. La procédure est assez rapide en fait malgré la file d’attente.

 

 

 

 

Electricité :

 

Pour ce qui est des prises électriques dans les hôtels, c’est très variable selon les régions au Vietnam. A Hanoï, il y avait des prises de type français dans l’hôtel, ensuite j’ai utilisé mon adaptateur acheté au Mexique. A Saïgon, les prises étaient du style américain et je n’avais pas emporté le bon adaptateur, mais l’hôtel m’en a prêté un les deux nuits où nous y avons séjourné. Au Cambodge, c’est également mon adaptateur pour le Mexique que j’ai utilisé.

 

 

 

 

Internet :

 

J’avais emporté mon petit portable et j’ai toujours pu me connecter dans les chambres, une fois avec difficultés. Prévoir un câble ethernet car il n’y a pas toujours le wifi.

 

 

 

 

Les boissons :

 

La bière locale, légère comme je l’aime, et l’eau étaient à des prix abordables dans les restaurants. Le vin était vendu au verre ou à la bouteille, j’ai goûté le rouge et le blanc et personnellement il ne m'a pas emballée et je n’y suis pas revenue. Ils proposaient d’excellents jus de fruits frais. Le café du petit déjeuner n’était pas extraordinaire, celui de midi je l’ai zappé par précaution et ceux du groupe qui en prenaient en étaient rarement satisfaits.

 

 

 

 

Les transports :

 

Les autocars et les routes étaient en bon état. La seule chose pénible au Vietnam est cette manie qu’ils ont de klaxonner à tout va en ville et sur la route lorsqu’ils doublent.

 

 

 

 

Achats :

Au Vietnam comme au Cambodge, n’hésitez pas à négocier et à diviser le prix au moins par deux. Même dans une belle bijouterie de Siem Reap où le guide nous avait dit que nous pouvions faire baisser les prix de 25 %, en marchandant on est arrivés à faire baisser les prix de moitié. Il y a par contre certaines boutiques, comme celles qui vendaient de la soie par exemple, où il n’était pas possible de négocier malgré des prix que j’ai trouvé très élevés. Evitez de vous servir si possible de votre carte bleue car ils facturent 2% en sus, ajoutez à cela ce que vous facturera aussi votre banque ! A Siem Reap dans la fameuse bijouterie dont je parlais plus haut, ils ne prenaient que la Visa, une personne qui avait une Eurocard Mastercard se l’est vue refuser !

 

 

 

Les hôtels du circuit :

Ayant été il y a quelques années en Thaïlande (2009), j’ai été un peu déçue en comparaison par la qualité des hôtels vietnamiens, surtout les trois étoiles. Ce sont souvent les salles de bain d’ailleurs qui manquaient de confort et de modernité. Certaines baignoires n’étaient pas ajustées contre le mur, sans joint de silicone, et si on prenait une douche sans se méfier, on inondait la salle de bain ! Dans presque toutes les chambres d’hôtel, deux petites bouteilles d’eau étaient mises gracieusement à notre disposition.

 

 

 

 

 

 

Des questions sur ce circuit, remplissez le formulaire ci-dessous (et rien n'est obligatoire !)

 

 

 

 









 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A beautiful tour: 10 days to discover Vietnam from north to south and four days in Siem Reap to see the Angkor site in Cambodia. I left mid-March, so I was in Cambodia from 21 and it was already too hot and humid for my taste. 40° C there is quite painful to bear, you are drenched from head to toe when you leave the site and that clammy feeling is not very nice! The mist and wipes will be appreciated! Ideally it would be best to go there in January (or February), but not always obvious when working to have one’s holiday just after the Christmas and New Year!

 

The advantage of starting the tour in Hanoi was that it was barely warmer than in my home town, we got accustomed to the heat gradually increasing as we descended into the country. In the north, the weather was gray, as soon as we reached the center we found a beautiful weather that we kept in the south. It was hot in the south in Saigon and more in the Mekong Delta but it was less painful than in Siem Reap and put us in condition!

 

 

The changes, gratuities, visas:

In Vietnam, the guide advised us to change for small purchases because you can pay with euros, but for small amounts street vendors tend to round to our disadvantage. We also gave a sum of a dozen euros per person to our guide that was used to pay gratuities during the trip (excluding those of our guide and our driver) and water mineral available to us on the bus.

Since we visited three regions in Vietnam, we took the night train and the plane and changed driver three times. Each time, the driver had an assistant. We had to think when planning tips, preferably to pay in local currency. It is usually the equivalent of one euro per person per day for the driver and two euros for the guide, it can of course be more if you are very satisfied or less! This is a significant budget that comes with the price of the trip!

Regarding Cambodia, on the contrary, I had changed over the exchange counter at the airport and finally the local airport guide advised us not to change and pay our purchases in dollars. There the dollar is king, even small street vendors prefer to be paid in dollars rather than riel, the local currency. The hotel, for drinks, massages ... all invoiced in dollars, same thing in shops.

The visa for Vietnam was paid with the price of the travel to the agency before departure and it was our local guide who took care of that when we arrived at Hanoi airport. You have a little time to wait but it is much cheaper than having it done in France before departure.

We took care of our entry visas to Cambodia  upon arrival at the airport in Siem Reap. Application forms, two passport photos and U.S. $ 20. Passports go through an incredible number of hands before being ready and they call you by your name to give it back to you! The officer who called me pretended to store it in his pocket! But beware of worn notes, they refused me a $ 20 bill that was a little torn! They takes notes in perfect condition. The procedure is actually quite fast despite the queue.

 

 

Electricity:

With regard to electrical outlets in hotels, it is highly variable across regions in Vietnam. In Hanoi, there were as in France in the hotel, then I used my adapter purchased in Mexico. In Saigon, catches were American style and I had not brought the right adapter, but the hotel lent me one the two nights of our stay. In Cambodia, it was also my adapter for Mexico I used.

 

 

Internet:

I had brought my little laptop and I was always able to connect in the bedroom, once with difficulties. Provide an ethernet cable because they do not always have the wifi connexions.

 

 

Drinks:

The local beer, light as I like, and water were affordable in restaurants. The wine was sold by the glass or bottle, I tasted the red and white wine once but did not like them very much. They proposed excellent fresh juices. The breakfast coffee was not great, and I did not take coffee after lunch as it seemed not very good according to the other members of the group.

 

 

Transport:

Coaches and roads were in good condition. The only difficult thing in Vietnam is their mania honking all the time.

 

 

Purchases:

In Vietnam as in Cambodia, do not hesitate to negotiate and divide the price by at least by two. Even in a beautiful jewelry in Siem Reap where the guide had told us that we could bring prices down 25%, we were in fact able to lower the price by half. There are some stores, such as those selling silk for example, where it was not possible to negotiate despite prices that I found very high. Avoid using if possible your credit card because they charge 2% extra, add to that your bank will also charge you! In Siem Reap in the famous jewelry I mentioned earlier, they only took the Visa, a person who had a Eurocard Mastercard could not use it there!

 

 

Hotels circuit:

Having been a few years in Thailand (2009), I was a little disappointed in comparison with the quality of Vietnamese hotels, especially the three stars. It was often the bathrooms that missed comfort and modernity. Some bathtubs were not adjusted against the wall, seamless silicone, and if you took a shower without noticing, the bathroom was flooded! In almost all hotel rooms, two small bottles of water were provided free of charge at our disposal.