Skip to main content

Voyages, voyages !

Bienvenue sur le carnet de voyages de Fenotte2003 !

Voyages, Voyages !
Argentine - Brésil
Afrique du Sud
Swaziland
Zimbabwe
Victoria versus Iguazu
Barcelone
Birmanie - Myanmar
Chine
Chine - Yunnan
Chine - Sichuan
Crète
Grèce Classique
Ecosse
Egypte
Inde du Nord
Inde du Sud
Irlande
Jordanie Syrie Liban
Antiquités Orientales
Madagascar
Maroc
Mexique
Mayas, révélation ...
Exposition Maya
Guatemala - Honduras
Népal
Norvège
Pérou
Philippines
Pologne
Sénégal
Tanzanie
Thaïlande
Tunisie
Turquie
Vietnam
Cambodge
Douce France
Alsace - Franche Comté
Bourgogne
Rhône Alpes
Lyon
Fête des Lumières
01 - Ain
07 - Ardèche
26 - Drôme
38 - Isère
42 - Loire
43 - Haute Loire
73 - Savoie
74 - Haute Savoie
Le Sud
Monaco
Corse
Départ de Marseille
Balagne
Cap Corse
Corte
Aleria
Solenzara
Porto Vecchio
Bonifacio
Sartène
Propriano
Filitosa
Ajaccio
Scandola, Piana
Scandola
Calanques de Piana
Pietrosella
Parata & Sanguinaires
Pays d'Oc
Aquitaine
Paris
Versailles
Fontainebleau
Plan du site
 
 
 
 
 
 
 
  Ajaccio
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Nous sommes en milieu de matinée à Ajaccio, toujours avec un beau soleil. Nous avions prévu une promenade en bateau aux îles sanguinaires mais début juin toutes les compagnies ne proposent pas cette balade en mer tous les jours et celle qui est proposée cet après-midi-là, sur un petit bateau, est déjà complète. Ici ce n'est pas comme à Bonifacio : on achète son ticket, on grimpe illico presto sur le bateau et on est partis, non, il faut prendre ses tickets à l'avance ! Pas de promenade vers les îles sanguinaires en matinée mais une à 14h et une autre en fin de journée pour le coucher de soleil.
 
 
 
Nous nous inscrivons de suite pour le lendemain à la grande balade d'une journée vers les calanques de Piana et la réserve de Scandola (de 8h à 18h), avant-dernier jour de notre circuit en Corse et seule possibilité pour une journée complète en mer car le samedi nous embarquons en début de soirée.
 
 
 
A défaut d'une promenade en mer, nous partons visiter la ville à pied puis après avoir déjeuné d'un sandwich, empruntons le bus à impériale d'Ajaccio Vision qui nous fait faire le tour d'Ajaccio et nous conduit jusqu'à la pointe de Parata.
 
 
 
 
 
 

We were mid-morning in Ajaccio, always with a beautiful sun. We had planned a boat trip to the Sanguinaires islands but in early June all companies did not propose this trip every day and the ride of the afternoon on a small boat was already full. Here it was not like Bonifacio: we had to take our tickets in advance! No boat ride to the Sanguinaires islands in the morning but at 02.00 PM and another one in the late afternoon for sunset.

 

 

 

We booked our tickets for the following day : the one day ride to the creeks of Piana and the Scandola reserve (from 8h to 18h), the penultimate day of our tour in Corsica and our only option for a full day sea, as we embarked on Saturday early evening.

 

 

In the absence of a boat trip, we went to visit the city on foot and then after lunch a sandwich, took the decker bus “Ajaccio Vision” for a tour in Ajaccio that led us to the Parata.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Arrivés sur place, il n'y a qu'une halte de 20 minutes sur le parking, à peine le temps de s'approcher un peu de la tour génoise et des îles sanguinaires ! Nous y sommes donc retournés par la suite plus longuement (voir onglet Parata et Sanguinaires).
 
 

Once there, the stop was only 20 minutes in the parking lot, barely time to get a little of the Genoese tower and Sanguinaires islands! More photos on the tab Parata and Sanguinaires.

 

 

 

 
 
 
Un premier diaporama de photos d'Ajaccio
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
En milieu d'après-midi, nous visitons le musée de la Maison de Bonaparte où il est né et a vécu enfant. 
 

By mid-afternoon, we visited the museum of the House of Bonaparte, where he was born and lived as a child.

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
... avant de rejoindre notre hôtel pour nos deux dernières nuits corses, le Marina di Lava dans le golfe d'Appietto. Ce soir là, après avoir piqué une tête dans la mer toute proche, nous improvisons un pique-nique sur la terrasse du premier étage où se trouve notre chambre (toujours pas d'ascenseur, bien sûr !!!).
 
 

... before reaching our hotel for our last two Corsican nights, Marina di Lava in the Gulf of Appietto. That evening, after a dive in the nearby sea, we improvised a picnic on the terrace of our room on the first floor (still no elevator, of course!)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le dernier jour de notre séjour en Corse, après une promenade sur la pointe de la Parata (voir onglet correspondant), nous faisons halte sur la route des Sanguinaires pour découvrir le cimetière marin d'Ajaccio. Il y a deux entrées différentes au cimetière. Nous y trouvons notamment la tombe de Tino Rossi (très bien indiquée) et j'ai une pensée pour ma grand-mère qui l'aimait beaucoup. Elle se trouve dans la partie du cimetière la plus proche d'Ajaccio, prendre tout de suite sur la gauche en entrant et avancer de quelques dizaines de mètres.
 
 

On our last day in Corsica, after a walk on the tip of the Parata (see tab), we stopped on the road to discover the Sanguinaires marine cemetery of Ajaccio. There are two different entrances to the cemetery. We found in particular the grave of Tino Rossi (well signposted) and I thought to my grandmother who loved him. It is located in the part of the cemetery which is the closest to Ajaccio, take immediately on the left as you enter and advance a few tens of meters.

 

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le cimetière a été construit sur le lieu dit Canicciu en 1834 et a été agrandi à deux reprises, en 1876 puis 1934.
 
The cemetery was built on the place called Canicciu in 1834 and was expanded twice, in 1876 and 1934.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Le soir, nous embarquons sur le Casanova, bateau de la SNCM qui nous ramène vers Marseille. Quelques photos d'Ajaccio au moment du départ.
 
In the evening we embark on the Casanova, the SNCM ferryboat that brought us back to Marseille. Some pictures of Ajaccio from the boat at departure.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Selon une légende, c'est le héros grec Ajax qui aurait donné son nom à la ville. Elle se serait développée à partir du II° siècle après JC et aurait été d'une taille importante jusqu'au début du Moyen Age. Au  VIII° siècle, elle a décliné et presque complètement disparu. Ce sont les génois qui l'ont reconstruite à la fin du XV° siècle, plus au sud. Ajaccio a été occupée par les français de 1553 à 1559 et est devenue française en 1769. Au XIX° siècle, la haute société de l'époque venait y séjourner en hiver tout comme à Monaco, Cannes ou Nice.